Les USA réfléchissent a des bébés génétiquement modifiés

(photo flickr/jurvetson)
 (photo flickr/jurvetson)

La FDA, Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux, est actuellement réunie pour réfléchir à l’expérimentation sur des humains d’une nouvelle technique qui combine l’ADN de trois personnes pour créer des embryons dépourvus de certaines maladies héréditaires.

La technologie consiste à remplacer des mitochondries défectueuses des cellules de l’ovule d’une mère par des mitochondries saines d’une autre femme. Après avoir été fécondé par le sperme du père dans un laboratoire, l’œuf serait implanté dans la mère et la grossesse pourrait progresser normalement.

Cette technique, qui permettrait a des femmes porteuses de gènes responsables de maladies héréditaires comme la cécité, l’épilepsie ou la neuropathie, d’avoir des enfants en bonne santé, ne fait pourtant pas l’unanimité. Des scientifiques, des éthiciens et des groupes religieux, estiment que cette innovation pose des problèmes de sécurité graves et pourrait ouvrir la porte à la création de bébés “de luxe”, dont la couleur des yeux, l’intelligence et d’autres caractéristiques seraient choisies par les parents.

De son coté, le Royaume-Uni réfléchit à la question depuis longtemps. En 2011, un comité d’examen a abordé la possibilité de faire de la « FIV à trois parents » une exception concernant les interdictions de manipulations génétiques humaines car elle est le seul moyen de vaincre les maladies héréditaires. Un projet de loi devrait d’ailleurs être présenté au Parlement cette année.

Recommandé pour vous

1 commentaires

  1. Gérard Lelong 6 années ago

    Cool ! Vivement la suite du récit de Quentin et Baudoin !
    Continuez comme cela, il y a du grain à moudre !

    Répondre Like Dislike