Les corn-flakes créés pour contrôler la masturbation

Le 7 mars dernier ont été fêtés les 117 ans des corn-flakes. Crées par accident par John Kellogg, un médecin obsédé par la santé, ces pétales de maïs étaient initialement conçus pour faire partie du menu de ses patients. Qualifiés de « sains » par le docteur, ils entraient ainsi dans le cadre des traitements prodigués dans son sanatorium du Michigan : lavages de l’intestin, nutrition saine, hydrothérapie et exercice physique.

Aspect moins connu du Dr Kellogg, son aversion pour la masturbation. Synonyme pour lui de fléau à l’origine de centaines de morts, il est allé jusqu’à proposer des solutions parfois douteuses, comme une cage pour recouvrir le sexe, afin d’en empêcher la pratique.

(Photo : Flickr/minusbaby)
(Photo : Flickr/minusbaby)

La création des corn-flakes est apparue comme une méthode moins radicale pour arriver au même résultat. A l’occasion de l’anniversaire de leur invention, Radio-Canada rappelle que, selon le docteur : « Un bon bol de flocons de maïs tous les jours, améliore l’état de santé des patients, qui se rapprochent ainsi d’un état de “pureté”. »  Comprenez, que les envies de masturbation, considérées comme « impures », diminueraient en prenant un bon petit déjeuner. Malgré les 126 000 tonnes de corn-flakes mangées par les Français chaque année, pas sûr que les résultats soient très probants.

Recommandé pour vous

0 commentaires