L’histoire d’une ville fantôme qui fut, mais qui n’est plus

Depuis peu, Agloe n'existe plus sur Google Maps.
 Depuis peu, Agloe n’existe plus sur Google Maps.

Avez-vous déjà visité la charmante petite ville d’Agloe ? Non ? C’est bien normal car si Agloe existe sur le papier, en réalité, c’est une ville imaginée. Apparue sur des cartes de l’état de New-York dans les années 30, elle était un moyen, pour Otto G. Lindberg, directeur de la “General Drafting Company”, et son assistant Ernest Alpers, de prouver si la concurrence avait plagié leur carte. Quoi de plus efficace ? Preuve étant, Agloe est en fait tirée des initiales de ces deux hommes.

Ô joie donc, lorsque quelques années plus tard, ils découvrent Agloe sur la carte de leur concurrent Rand McNally. Ils peuvent démontrer le plagiat en un claquement de doigt. Quelle ne fut pas leur surprise lorsque de son côté, Rand McNally prouve l’existence d’Agloe. Comment ? En montrant qu’à l’endroit où la ville imaginaire était située, se trouve… un magasin nommé “Agloe General Store”. Comment cela peut-être possible si la ville n’existe pas, se demandent-ils alors. En réalité, c’est une carte de la GDC qui a entrainé la construction d’Agloe. Les piégeurs se sont donc fait piéger.

Le 11 février, Franck Jacobs – qui raconte cette histoire sur son blog Strange Maps – expliquait qu’en allant sur Google Maps, Agloe existait toujours. Un employé de Google doit sûrement lire son blog car, comme le souligne un journaliste de NPR, Agloe a été supprimée des cartes virtuelles du moteur de recherche. La ville imaginaire a ainsi vécu pendant 80 ans… avant de disparaître comme elle a été créée : dans un soupir.

Recommandé pour vous

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Testez 8e étage gratuitement pendant 1 mois !

Des grands reportages exclusifs en toute indépendance 🌍
ESSAI GRATUIT