La voiture du futur ne supportera plus vos accès d’humeur

(photo Ecole polytechnique fédérale de Lausanne)
(photo Ecole polytechnique fédérale de Lausanne)

Dans quelques années nos voitures démarreront grâce à un alcootest qui déterminera si nous sommes apte à conduire, mais dans un futur proche votre voiture pourrait aussi contrôler votre humeur.
Des étudiants-chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) se sont associés avec Peugeot pour mettre en place un logiciel capable de détecter les sept émotions universelles : la peur, la colère, la joie, la tristesse, l’irritation, la surprise et la suspicion.

Pourquoi un tel dispositif ? Pour réduire le risque d’accident puisque nos excès ou baisses d’humeur entraîneraient une baisse de l’attention. Le fonctionnement repose sur une caméra infrarouge intégrée dans le tableau de bord qui lit les expressions du visage. Après trois ou quatre évènements détectés, le véhicule préviendrait le conducteur de la détérioration de son humeur. Les premiers tests sont en tout cas concluants puisque la grande majorité des expressions des conducteurs « cobayes » a correctement été interprétée. Les échecs sont surtout liés à une volonté délibérée de masquer ses émotions.

Cette invention vient compléter une autre innovation mise en place à l’EPFL qui consiste à détecter les prémisses d’endormissements au volant. Et ce n’est pas fini puisque les chercheurs visent à repérer des états comme la distraction ou encore développer un système focalisé sur les lèvres pour que le conducteur puisse interagir avec son véhicule.

Recommandé pour vous

0 commentaires