L’Europe réfléchit à des messages d’avertissement sur les bouteilles d’alcool

(photo flickr/eeetthaannn)
(photo flickr/eeetthaannn)

Les messages du type « Zéro alcool pendant la grossesse » ou « Boire ou conduire il faut choisir », que nous retrouvons habituellement sur les paquets de cigarettes, pourraient bientôt arriver sur les bouteilles de vins, champagnes et autres whiskies.

C’est en tout cas le souhait du Commissaire européen à la Santé, Tonio Borg. Il a déjà demandé aux membres de cette industrie de réfléchir à la mise en place d’une telle mesure. En cas de refus de leur part, la Commission européenne pourrait légiférer sur la question pour rendre cet étiquetage obligatoire, selon des propos rapportés par El País.

Ce sont des scientifiques espagnols qui, les premiers, ont demandé à ce que les bouteilles présentent elles aussi des mentions sanitaires. Ils mettant en avant que 138 000 Européens de 15 à 64 ans meurent prématurément chaque année à cause de l’alcool. Deux décès sur cinq sont liés à la cirrhose et un sur cinq à un cancer.

L’Europe est d’ailleurs la région du monde où la consommation d’alcool est la plus forte. 89% des Européens qui déclarent boire en consomment plus de 30 grammes par jour, soit 600 fois le niveau d’exposition maximal recommandé par l’Autorité européenne de sécurité des aliments.

Le comité de la santé publique du Parlement européen a approuvé le mois dernier une résolution pour demander à la Commission de réexaminer la stratégie de l’UE sur alcool. Mais cette déclaration ne parle pas de mentions sanitaires sur les bouteilles.

En attendant la possible adoption de cette mesure, certains pays européens ont déjà pris les devants. C’est le cas de la France qui, depuis octobre 2007, oblige les fabricants à présenter sur leurs bouteilles un pictogramme à l’attention des femmes enceintes. Chaque année en France, 700 à 3 000 enfants naissent avec un handicap cause de l’exposition prénatale à l’alcool.

Recommandé pour vous

0 commentaires