Avez-vous déjà été victime d’« emportiérage » ?

L’« emportiérage » (ou « dooring ») est un incident malheureusement bien connu des cyclistes, lorsqu’un automobiliste ouvre sa portière sans prêter attention à ce qu’il se passe à l’extérieur. Ce serait d’ailleurs la cause la plus fréquente d’accidents pour les vélos à Paris intra-muros.
En revanche les statistiques sont assez rares, la plupart des accidents de ce type étant référencés comme un « heurt d’un véhicule ». Seuls chiffres disponibles, ceux de la Préfecture de Police de Paris pour 2009, où 15% des accidents impliquant des cyclistes étaient liés à l’ouverture de portières. A Lyon et Villeurbanne, l’emportiérage est à l’origine de 20 accidents (17,4%) sur les 115 enregistrés pour les vélos en 2010.

Le phénomène fait en tout cas beaucoup parler depuis quelques jours au Québec. Le Service de Police de la Ville de Montréal (SPVM) a en effet recensé 105 accidents de « dooring » en 2013, dont 2 mortels. Suite à ces statistiques, une campagne de sensibilisation a été lancée à l’égard des automobilistes, afin d’augmenter leur vigilance lorsqu’ils sortent de leur véhicule. Les cyclistes doivent eux rester en permanence attentifs au comportements des conducteurs.

Des sanctions prévues…

Les automobilistes ne le savent peut-être pas, mais le Code de la route prévoit des sanctions pour les plus étourdis, que ce soit en France ou au Québec.
Dans l’hexagone, l’article R.417-7 dispose qu’ « il est interdit à tout occupant d’un véhicule à l’arrêt ou en stationnement d’ouvrir une portière lorsque cette manœuvre constitue un danger pour lui-même ou les autres usagers » sous peine d’une amende de première classe.

Au Québec, l’article 430 du code de la sécurité routière indique que « nul ne peut ouvrir la portière d’un véhicule routier à moins que ce véhicule ne soit immobilisé et sans s’être assuré qu’il peut effectuer cette manœuvre sans danger ». L’année dernière, à Montréal, 53 automobilistes ont reçu une amende de 57$ en application de ce texte

… et de nouvelles règles à venir

La Sécurité Routière n’a jamais lancé de campagne de prévention contre l’emportiérage mais sensibilise les deux-roues et les automobilistes à ce type de danger. Le mois dernier, le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, a présenté son « plan vélo », regroupant 25 mesures pour inciter les gens à utiliser ce mode de transport.

 

Un utilisateur de Flickr propose ce type d'aménagement pour les cyclistes à Santa Monica en Californie (photo flickr/Gary Rides Bikes)
Un utilisateur de Flickr propose ce type d’aménagement pour les cyclistes à Santa Monica en Californie (photo flickr/Gary Rides Bikes)

Parmi les propositions on retrouve des modifications au Code de la route qui prévoient une autorisation pour les cyclistes de quitter la droite de la chaussée et d’utiliser une distance de sécurité pour tenir compte du danger latéral. Le nouveau texte envisage aussi l’augmentation à 135€ du PV pour stationnement sur une piste cyclable.

Au Canada, certaines autorités n’y vont en revanche pas de main morte. La province de l’Ontario vient en effet de légiférer sur l’utilisation du téléphone portable au volant et le fait d’ouvrir sa portière sans regarder si la voie est libre. Une amende maximum de 1000 $ et un retrait de trois points peuvent désormais sanctionner ce type d’infractions. Pour éviter ça, un conseil prodigué aux automobilistes : ouvrir sa portière avec la main droite afin d’être obligé de regarder son angle mort.

La Campagne de sensibilisation contre l'emportiérage à Montréal. (photo www.uneporteunevie.com
La Campagne de sensibilisation contre l’emportiérage à Montréal. (photo www.uneporteunevie.com)

Recommandé pour vous

2 commentaires

  1. Vincent 2 années ago

    > Un utilisateur de Flickr propose ce type d’aménagement pour les cyclistes à Santa Monica en Californie

    La belle blague : on voit que la bande cyclable est tracée au ras des voitures : il aurait fallu la dessiner à 1m pour être sûr de ne pas se prendre une portière.

    Encore mieux : supprimer le stationnement automobile le long des trottoirs comme aux Pays-Bas/Copenhague, ou au moins, déplacer les voitures vers la gauche afin de les utiliser comme protection contre les voitures en mouvement:
    https://s28.postimg.org/p2s610i7x/Boulevard_Arago_piste_bande_cyclable.png
    (boulevard Arago à Paris)

    Répondre Like Dislike
  2. Gauthier LYAN 5 années ago

    A quoi bon se prendre une portière quand on peut se payer les poteaux de séparation chuassée/trottoir d’environ 1 métre de haut; hauteur parfaite pour ne pas être vu par les cyclistes haut perchés hmm …

    Répondre Like Dislike