McDonald’s emploierait trop de travailleurs immigrés au Canada

(photo flickr/JesterJ)
(photo flickr/JesterJ)

McDonald’s Canada est sous le coup d’une enquête fédérale pour avoir abusé du programme des travailleurs étrangers dans une de ses franchises selon une information de la CBC.
C’est un ancien salarié d’un restaurant franchisé de Victoria, en Colombie-Britannique, qui a révélé la situation. Selon Kalen Christ, les travailleurs étrangers obtenaient plus de postes que les Canadiens, alors que les candidatures des « locaux » ne manquaient pas.

Le gouvernement canadien a rapidement réagi en mettant en place une enquête sur cette pratique. Il a aussi suspendu les permis de travail en attente dans les trois restaurants du franchisé. L’administration ne s’arrête pas là, puisque le ministère du Travail a lancé un appel à témoins à travers tout le pays pour savoir si d’autres restaurants pratiquaient la même politique. Les lois canadiennes imposent en effet aux employeurs de ne pas embaucher de travailleur étranger si un résident canadien a les qualifications demandées pour le poste.

McDonald’s Canada s’est défendu en rappelant que le recrutement était géré par les franchisés et que les travailleurs étrangers temporaires – qui représentent 4% des effectifs globaux dans le pays – sont embauchés sur une base individuelle et selon les besoins.
Malgré tout, la maison-mère dit avoir lancé un processus pour rompre ses relations avec le franchisé visé dans cette affaire. Elle a par ailleurs demandé un examen complet dans tous ses restaurants pour s’assurer du bon respect de la législation en vigueur.

Recommandé pour vous

0 commentaires