Votre psychiatre n’aura bientôt plus de secret pour vous

(photo flickr/Violetta Lough)
(photo flickr/Violetta Lough)

Ecrire à propos d’un patient est une pratique courante. Psychiatres, assistants sociaux ou autres praticiens qui travaillent sur la santé mentale, tous écrivent des notes ou des commentaires sur la dernière séance partagée avec leur patient. Des écrits qui suscitent souvent la curiosité du concerné, sans pour autant pouvoir la satisfaire… jusqu’à récemment.

Depuis le 1er mars, le Beth Israel Medical Center à Boston incite ses praticiens à partager leurs notes avec 650 de leurs patients, raconte le Boston Globe. L’objectif : davantage de transparence dans les soins mais aussi le souhait que les patients participent de manière plus active à leur traitement. Un moyen également pour les praticiens de surveiller les mots qu’ils utilisent dans leurs écrits, afin qu’ils ne soient pas mal interprétés. 
Déposées sur le dossier médical numérique du patient, les notes sont accessibles à lui seulement, dès la fin de la séance. La mise en ligne d’écrits médicaux est pratiquée depuis plusieurs années par 2300 médecins avec 225 000 patients. Cependant, jamais encore elle n’avait concerné le domaine de la santé mentale.

Le Geisinger Health System en Pennsylvanie prévoit de suivre le mouvement dans les six prochains mois. A Boston, le système semble satisfaire mais des critiques sont tout de même émises : des patients souhaiteraient, par exemple, pouvoir répondre à ces notes.

Recommandé pour vous

0 commentaires