Les prisons néerlandaises comptent plus de gardiens que de détenus

Une prison de Rotterdam (photo flickr/havankevin)
 Une prison de Rotterdam (photo flickr/havankevin)

Alors que la question de la surpopulation carcérale relance régulièrement le débat en France, aux Pays-Bas, c’est le phénomène inverse qui a fait couler de l’encre ces derniers jours. Rendues publiques par le ministère de la Justice néerlandais, des données ont fait état d’un phénomène inhabituel : la sous occupation des prisons. En mars, par exemple, les centres de détentions du pays accueillaient 9710 détenus surveillés par 9914 gardiens.

Si la criminalité a légèrement baissé au cours des dernières années aux Pays-Bas, elle reste semblable à celle des autres pays de l’Union Européenne. Cependant, les tribunaux néerlandais auraient tendance à prononcer moins de peines de prison ferme que leurs confrères européens. En 2009, 15% des condamnations menaient les coupables néerlandais en prison contre 19% en France, expliquait le quotidien réputé NRC Handelsblad en 2010.

Recommandé pour vous

0 commentaires