Une des plus anciennes distilleries annonce une pénurie mondiale de bourbon

(photo flickr/_rin_)
(photo flickr/_rin_)

Le constat de la distillerie Buffalo Trace, plus vieille “fabrique” de bourbon d’Amérique, est sans appel : nous consommons le whisky américain plus rapidement qu’il n’est produit. Et pour l’entreprise, le problème est insolvable car intrinsèque à la spécificité même du bourbon. Le processus de vieillissement de l’alcool cuivré peut prendre des décennies et ne peut donc pas s’adapter à la demande.

« Malgré l’augmentation permanente de la production ces dernières années, la demande en bourbon dépasse toujours l’offre », a déclaré la maison Buffalo Trace dans un communiqué de presse. Si cet alcool a connu une croissance de « seulement » 5% l’année dernière, les ventes de bourbons haut de gamme, vieux de plusieurs années, ont bondi de près de 20%. Contrairement aux whiskies écossais, les bourbons très vieux sont rares, d’où l’inquiétude que l’augmentation soudaine de leur consommation a éveillé chez les quelques distilleries qui les produisent.

Tonnellerie du Speyside à Craigellachie, en Écosse (photo flickr/Project 404)
(photo flickr/Project 404)

La pénurie de bois pour fabriquer les tonneaux de bourbon et l’évaporation naturelle – qui conduit à une perte de 50% de liquide après 10 ans de vieillissement – sont autant de facteurs qui ne font qu’aggraver la crise que subit l’eau-de-vie américaine.

Recommandé pour vous

0 commentaires