Une plante toxique pousse des milliers de moutons australiens à « se frapper la tête à mort »

(photo flickr/Peter Schumacher)
(photo flickr/Peter Schumacher)

Au début, ils perdent du poids puis chancèlent avant de ne plus arriver du tout à coordonner leurs mouvements. Ils dépriment, ont du mal à s’orienter… », a expliqué Bob McKinnon, vétérinaire pour les services régionaux du nord-ouest de l’Australie au Sydney Morning Herald. « Leur regard se fixe, ils sont frappés de migraines et de tremblements musculaires jusqu’au dernier stade où ils se frappent la tête contre un poteau ou une pierre jusqu’à ce que leur crâne s’ouvre ».

Ce mal dont sont victimes les moutons australiens est dû à une plante extrêmement toxique pour eux du nom de Darling pea, ont conclu les vétérinaires. Habituellement rare, elle s’est rapidement propagée suite aux feux de brousse qui ont frappé la Nouvelle-Galles du Sud en octobre dernier. Si les pertes sont difficiles à estimer pour le moment, une famille d’éleveurs a déclaré avoir perdu à elle seule 800 moutons à cause de la plante toxique. Un nouveau coup dur pour un secteur très important de l’économie australienne puisque le pays produit 50% de la laine mérinos au monde.

Aucun remède n’existe a déclaré Bob McKinnon. Une fois le poison ingéré, il attaque une enzyme essentielle au métabolisme du mouton, paralysant à terme le système nerveux de l’animal. « La seule solution est de veiller à éloigner les moutons de cette plante. »

Recommandé pour vous

0 commentaires