La Corée du Sud a dépensé 67 millions d’euros dans des mesures jugées sexistes

Les nouvelles places de parking de Séoul. (photo EPA)
 Les nouvelles places de parking de Séoul. (photo EPA)

Plus grandes, mieux éclairées et délimitées par des bandes roses, les nouvelles places de parking réservées aux femmes divisent à Séoul. Censées permettre aux femmes de se réapproprier l’espace urbain, il semblerait qu’elles alimentent davantage le cliché selon lequel les femmes sont de mauvaises conductrices.

Les fameuses « she-spots » – places pour elles – font partie d’une initiative qui a couté 67 millions d’euros au gouvernement sud-coréen. En plus des stationnements roses, le programme compte mettre en avant la femme coréenne en installant des nouveaux revêtements de trottoirs « légèrement spongieux » pour faciliter la marche avec des talons hauts ainsi que 7000 nouveaux WC réservés aux femmes.

(photo EPA)
(photo EPA)

« Il s’agit simplement d’ajouter une touche féminine à des infrastructures universelles pour que la femme se sente plus à l’aise », a déclaré Chon Eun-hee, l’adjoint du maire de Séoul, au Korea Times. En Allemagne, c’est de manière inverse que s’est illustré ce sexisme en 2012 quand le maire de la ville de Triberg a réservé certains stationnements aux hommes. Ceux-ci étaient considérés comme nécessitant des manœuvres trop complexes pour les femmes.

Recommandé pour vous

1 commentaires

  1. Tom 5 années ago

    En référence à l’Allemagne, il existe également dans ce pays des places de parkings réservées aux femmes. Ces emplacements sont généralement présents dans des parkings fermés ou souterrains. Pour exemple, ces places se situent à proximité des entrées quand il s’agit de parkings de supermarchés. Il existe également des emplacements de stationnement réservés aux familles et aux handicapés.

    Répondre Like Dislike