A Londres, les propriétaires installent des pointes devant leur porte pour éloigner les SDF

(photo Twitter/Andrew Norton)
(photo Twitter/Andrew Norton)

Ces pointes anti-sans-abris sont comme les piques utilisés pour éloigner les pigeons des immeubles. Les personnes démunies sont donc désormais considérées comme de la vermine », écrit samedi David Wells, un utilisateur de Twitter. Sur le réseau social, l’indignation est totale ce weekend après qu’un britannique de 33 ans a pris une photo de ce dispositif fraichement installé en bas d’un immeuble de Southwark Bridge Road, au centre de Londres. « Une société doit être jugée sur la manière dont elle traite les plus vulnérables de ses citoyens », écrit un autre utilisateur.

Selon des habitants de l’immeuble, interrogés par The Telegraph, les crampons métalliques ont été installés il y a deux semaines, après que des SDF ont passé plusieurs nuits devant la porte de l’immeuble dont les appartements se vendent près d’un million d’euros. Une association de bienfaisance couramment en contact avec des SDF a expliqué au journal britannique que ce genre de dispositifs était de plus en plus répandu. « Le nombre de personnes qui dorment dans les rues de Londres a augmenté de 75% au cours des trois dernières années », a déclaré Katharine Sacks-Jones, membre de Crisis UK.

Recommandé pour vous

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Testez 8e étage gratuitement pendant 1 mois !

Des grands reportages exclusifs en toute indépendance 🌍
ESSAI GRATUIT