Le festival de la viande de chien débute demain en Chine

Un boucher devant des carcasses de chiens à Wuhan, Chine. (photo flickr/andydoro)
 Un boucher devant des carcasses de chiens à Wuhan, Chine. (photo flickr/andydoro)

Comme chaque année, la ville de Yulin, dans le sud de la Chine, organisera vendredi une grande fête pour célébrer le solstice d’été. Au programme et conformément à la tradition : viande de chien, litchis et alcool de grain. Au total, environ 10 000 chiens devraient être abattus lors des festivités qui dureront une journée. La coutume veut que la viande canine protège les populations de maladies telles que l’impuissance ou la mauvaise circulation du sang.

Mais cette année, la fête risque d’être perturbée par les protestations de groupes de bouddhistes et de défense des animaux dont certains viennent d’arriver à Yulin pour dénoncer le côté sauvage des festivités. Sur les réseaux sociaux, des milliers de militants tentent depuis des mois de sensibiliser les internautes à la cause animale. D’autre part, ils soulèvent la question de la salubrité de l’événement. Selon eux, beaucoup de chiens sont électrocutés ou écorchés vifs dans les rues, augmentant les risques de propagation de la rage ou d’autres maladies contagieuses.

Les autorités de Yulin ont nié l’existence officielle d’un tel festival, préférant parler « d’habitudes culinaires ». En Chine, aucune loi ne protège les chiens. Le gouvernement a cependant demandé aux restaurateurs de ne faire aucune référence à la viande de chien sur leur menu. En 2011, un événement du même type a été annulé dans la province de Zhejiang, dans l’est de la Chine, après de fortes actions militantes.

Recommandé pour vous

0 commentaires

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Recevez 8e étage dans votre boîte mail !

L'information que vous n'avez pas lue dans les autres médias ! 📬
S'INSCRIRE