En Ukraine, les équipements militaires sont achetés par le peuple

Le site "projet du peuple" a récolté plus de 26 000 euros pour l'achat d'un drone. (capture écran http://www.narodniy.org.ua/)
 Le site “projet du peuple” a récolté plus de 26 000 euros pour l’achat d’un drone. (capture écran http://www.narodniy.org.ua/)

Les initiatives citoyennes se multiplient en Ukraine. Après les « cents couturières » qui ont fabriqué des gilets pare-balles pour les manifestants de la place Maïdan, ce sont désormais tous les Ukrainiens qui participent au conflit en donnant de l’argent pour mieux se protéger des militants pro-russes. Dans un premier temps à coups d’uniformes et d’équipements, le site de crowdfunding (financement participatif) « projet du peuple » est venu en aide la semaine dernière aux forces gouvernementales ukrainiennes en leur fournissant un drone. Il sera utilisé pour des missions de reconnaissance dans les provinces de Donetsk et Louhansk et le long de la frontière avec la Russie.

Les organisateurs de la collecte avaient espéré pouvoir acheter un drone israélien, parmi les meilleurs du marché, pour 165 000 dollars. Finalement, ils ont pu acheter l’appareil qui leur permettra d’observer des dizaines de positions en quelques heures grâce à seulement 35 000 dollars. L’objectif final est de pouvoir, avec suffisamment de drones, empêcher l’infiltration en Ukraine d’hommes et de matériel russe. « Avec 20 drones, nous pourrons certainement assurer la sécurité de notre frontière», a déclaré au Guardian David Arakhania, fondateur du site « projet du peuple ».

Il explique s’être senti obligé d’agir après avoir vu le sort des soldats ukrainiens en Crimée. « Ils étaient dans un sale état. Ils portaient des gilets pare-balles et des tenues de camouflage déchirés. Alors nous avons décidé de collecter de l’argent pour leur acheter de nouvelles tenues ». Avec 25 000 euros de dons les deux premières semaines puis 43 000 euros la troisième, le site a pu financer le « premier bataillon d’infanterie du peuple ». Après la réussite de la collecte du drone, le site internet en a lancé deux nouvelles, la première pour un second bataillon d’infanterie et la deuxième pour le financement d’une unité de tireurs d’élite.

Recommandé pour vous

0 commentaires