Les champignons hallucinogènes ont le même effet qu’un rêve sur le cerveau humain

(photo flickr/'Ajnagraphy')
(photo flickr/’Ajnagraphy’)

Des chercheurs de l’Imperial College London (Angleterre) et de l’université Johann Wolfgang Goethe de Francfort-sur-le-Main (Allemagne) viennent de rendre leurs conclusions sur les effets de la psilocybine, une substance psychoactive présente dans les champignons hallucinogènes. Après en avoir injecté à une quinzaine de volontaires et les avoir soumis à un scanner, ils ont établi que la substance avait des effets semblables sur le cerveau humain que ceux d’un rêve.

« Une bonne façon de comprendre comment le cerveau fonctionne est de perturber le système d’une manière nette. Les drogues psychédéliques font précisément cela et sont donc de puissants outils pour explorer ce qui se passe dans le cerveau lorsque la conscience est profondément modifiée », a expliqué le professeur Enzo Tagliazucchi, de l’Université Goethe. Et c’est ce que fait la psilocybine qui stimule les parties du cerveau liées à la pensée émotionnelle, à la mémoire et à l’excitation, des zones très actives durant les rêves.

Concrètement, cette découverte pourrait participer au traitement de la dépression, la psilocybine pouvant être utilisée pour aider les patients dépressifs à se débarrasser de leurs pensées pessimistes.

Recommandé pour vous

0 commentaires