Il est interdit de mettre sa place de parking aux enchères à San Francisco

(photo flickr/Håkan Dahlström)
(photo flickr/Håkan Dahlström)

Nous vous parlons souvent de la ville de San Francisco dans les colonnes de 8e étage. Et pour cause, depuis le boom des nouvelles technologies et l’implantation dans la ville nord-américaine des plus grandes firmes informatiques mondiales, la métropole est devenue beaucoup trop petite pour son nombre d’habitants. A cela plusieurs conséquences : la révolte des citoyens contre les grandes entreprises comme Google, la hausse inexorable des prix de l’immobilier ou encore la difficulté pour les milliers d’ingénieurs venus vivre dans la baie de trouver l’amour, faute d’un nombre suffisant de femmes célibataires.

Qui dit surpopulation dit aussi infrastructures inadaptées. Un phénomène sur lequel la start-up italienne Monkey Parking s’est précipitée en permettant à des milliers de personnes à travers le monde de mettre aux enchères leur place de stationnement public. Rien de mieux, a estimé l’entreprise, que de tester son service dans une ville où garer sa voiture est un enfer. Lancée en mai à San Francisco, l’application a très rapidement eu du succès auprès des automobilistes. En moyenne, une place de stationnement y est vendue entre 5 et 20 dollars.

Un business qui n’a pas plu au procureur de la ville qui a menacé la start-up italienne de poursuites judiciaires et ceux qui tireraient profit du service d’une amende de 300 dollars. Après avoir ignoré les menaces du procureur, expliquant que « j’ai le droit de dire au gens que je vais quitter une place de stationnement et ils ont le droit de me payer pour une telle information », le PDG de Monkey Parking, Paolo Dobrowolny, a décidé de suspendre son service le temps de régler le conflit.

Une histoire qui fait écho aux déboires que rencontrent les entreprises comme Uber, Lyft ou Airbnb. Tous mettent en avant le libre partage d’informations entre citoyens, un droit protégé par le premier amendement aux États-Unis.

Recommandé pour vous