Un chercheur accuse Apple d’avoir délibérément installé un accès secret aux données de plus de 600 millions d’iPhone

(photo flickr/MIKI Yoshihito)
(photo flickr/MIKI Yoshihito)

La firme Apple vient d’être accusée d’avoir installé intentionnellement un accès secret aux données de 600 millions d’iOS, le système d’exploitation de l’iPhone. Il serait ainsi possible à la firme de Cupertino de récupérer des informations incluant des photos, des historiques de navigations ou encore les coordonnées GPS des utilisateurs à leur insu.

Jonathan Zdijarski, expert en sécurité informatique, a montré qu’Apple utiliserait le service de diagnostic d’iOS pour collecter ces informations. Ce service, qui a pour but d’aider l’assistance d’Apple à résoudre les problèmes rencontrés par les utilisateurs, permettrait également à l’entreprise d’accéder à la quasi-totalité des données personnelles des utilisateurs. Dans sa déclaration, en réponse à ces allégations, le groupe Apple a expliqué que cette fonction ne « compromettait pas la vie privée des usagers ».

Cette faille de sécurité rendrait aussi les données personnelles des utilisateurs vulnérables aux pirates, a expliqué Zdijarski. En connectant une seule fois un iPhone à son ordinateur, un pirate pourrait se garantir un accès illimité à l’intégralité des données du téléphone à partir du moment où l’appareil infecté et le pirate sont connectés au même réseau wifi. « Les iPhone infectés peuvent être siphonnés de plusieurs manières différentes, de l’ordinateur partagé d’un cyber-café à celui de l’ex petit ami en qui vous aviez confiance », écrit Zdziarski.

Sur son blog, l’expert en sécurité explique qu’il n’y a aucun moyen de désactiver cette fonction, ce qui rendait le « démenti d’Apple difficile à croire ». Zdijarski rappelle aussi qu’Apple recueille les données personnelles des utilisateurs qu’ils aient donné leur consentement ou non. D’autres experts se sont saisis de la question et rendront un avis d’ici peu.

Recommandé pour vous

0 commentaires