Le Pentagone met au point une puce capable d’améliorer les capacités mémorielles des soldats

(photo flickr/The U.S. Army)
(photo flickr/The U.S. Army)

Le gouvernement américain souhaite installer une puce dans le cerveau des soldats pour les aider à retrouver la mémoire. Le département de la défense a annoncé le 9 juillet qu’il allait allouer une subvention de 40 millions de dollars à des chercheurs de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) et de Pennsylvanie, qui travaillent pour fabriquer des implants capables d’empêcher les pertes de la mémoire. Ces pièces de nanotechnologie pourraient aider les individus à retrouver des capacités mémorielles normales, a améliorer leur capacité à se rappeler des choses ou encore se rappeler de certains souvenirs oubliés.

Ce projet aux allures de science fiction intéresserait la défense américaine notamment car de nombreux vétérans militaires souffrent de traumatismes affectant leur mémoire. Des lésions qui rendent un retour à la vie normale difficile. Le magazine Vox, s’est inquiété de la future utilisation possible de cette avancée technologique. Il a soulevé la possibilité d’un usage servant à entraîner des « super-soldats avec une mémoire surhumaine ».

L’implant pourrait également servir dans le civil. Plus de 1.7 million de personnes sont victimes de problèmes de mémoire chaque année. Des traumatismes souvent dus aux accidents de voitures ou à une chute en sport. A terme, cette nouvelle technologie pourrait aussi aider les malades d’Alzheimer. Ce n’est pas la première fois que la médecine réfléchit à un implant pour le cerveau, depuis quelques années il existe des puces pour permettre aux individus souffrant de malformations auditive d’entendre à nouveau. Celles pour soigner les troubles de la mémoire seraient conçues sur le même modèle. Cependant il faudra être patient, les premiers essais ne se dérouleront sans doute pas avant cinq ans.

Recommandé pour vous

0 commentaires