Un des pionniers du Bitcoin est sur le point de se faire cryogéniser

 Le cryptographe Hal Finney, destinataire en 2009 de la première transaction en bitcoins, a été déclaré mort le 28 août des suites de la maladie de Charcot (ALS). Il avait 58 ans. Son corps repose maintenant au sein des locaux de l’entreprise Alcor où il est en instance de cryogénisation.

Hal Finney et sa femme. (photo DR)
 Hal Finney et sa femme. (photo DR)

Si vous vous intéressez au bitcoins, alors le nom de Hal Finney vous dit peut-être quelque chose. L’américain a été, en janvier 2009, le destinataire de la première transaction dans cette monnaie virtuelle. Un envoi de 10 bitcoins provenant directement de son mystérieux inventeur, Satoshi Nakamoto. Membre de la première heure de la mouvance cypherpunk (un groupe de cyber activistes cherchant à promouvoir l’utilisation de la cryptographie comme vecteur de changement social et politique, ndlr), Finney s’était d’abord fait connaître par sa participation au développement du logiciel de chiffrement de données PGP, aujourd’hui le plus utilisé au monde.

Fidèle à ses convictions, le célèbre ingénieur en informatique a décidé de défier la mort. Son corps repose actuellement au sein des locaux de la Alcor Life Extension Foundation, à Scottsdale, en Arizona, où il a entamé son processus de cryogénisation. Dans les heures qui ont suivi sa mort clinique, un mélange chimique a donc remplacé le sang et les fluides corporels de Finney afin de protéger les membranes cellulaires lors du processus de congélation. Dans le courant de la semaine, la température de son corps va être progressivement diminuée jusqu’à atteindre -195° celsius. Son corps sera ensuite entreposé dans une capsule en aluminium, elle-même plongée dans un grand réservoir de 3 mètres de diamètre rempli d’azote liquide.

Paralysé depuis de nombreuses années, Finney était atteint de sclérose latérale amyotrophique, une maladie mieux connue sous le nom de maladie de Charcot qui a récemment connu un regain d’intérêt sur les réseaux sociaux au travers du « Ice Bucket Challenge ». Le cryptographe aurait émis le souhait que son corps soit préservé jusqu’à ce qu’un jour les progrès de la science permettent de lui redonner la vie et de vaincre sa maladie. Depuis les années 70, l’entreprise Alcor aurait cryogénisé près de 1,233 personnes.

 

Recommandé pour vous

0 commentaires