Selon les scientifiques, une « sieste café » est plus efficace qu’une sieste ou un café seuls

Un homme qui a bien compris l'intérêt de la "sieste café". (flickr/malias)
 Un homme qui a bien compris l’intérêt de la “sieste café”. (flickr/malias)

Si une longue journée vous attend et que vous savez que vous n’aurez que 20 minutes pour vous remettre d’aplomb, il faut que vous testiez la « coffee nap » ou « sieste café », une technique qui consiste à boire un café juste avant de faire une sieste d’une vingtaine de minutes maximum. Cette pratique, de plus en plus développée aux États-Unis, peut sembler absurde étant donné les effets reconnus de la caféine sur le sommeil. Mais les scientifiques, anglais et japonais, s’accordent à dire que la « coffee nap » serait le meilleur moyen de surmonter un coup de barre quand il vous est impossible de faire une nuit complète.

Pour comprendre le fonctionnement de la « coffee nap », il faut saisir la manière dont la caféine affecte le cerveau. Quand votre cerveau commence à être fatigué, il sécrète une molécule, l’adénosine, qui se place sur des récepteurs cérébraux pour vous faire comprendre que vous avez besoin de sommeil. La caféine, après être passée par l’intestin grêle, arrive dans le cerveau par le sang avec la capacité de bloquer ces fameux récepteurs et d’annuler la sensation de fatigue. Seul problème : la caféine est incapable de bloquer tous les récepteurs, c’est pour cette raison que malgré plusieurs cafés, la sensation de fatigue persiste toujours un peu.

D’où l’astuce de la « coffee nap » : dormir fait naturellement disparaître l’adénosine sécrétée par le cerveau. Cependant, un sommeil supérieur à une vingtaine de minutes est susceptible de vous faire entrer dans des phases de sommeil profond dont vous aurez du mal à vous réveiller. Les siestes courtes peuvent ainsi vous permettre d’effacer une partie de votre adénosine sans tomber dans un sommeil lourd. Et le café mettant une vingtaine de minutes à passer à travers votre système intestinal, il arrivera à votre cerveau au réveil pour éliminer ce qu’il reste d’adénosine. Le plus gros du travail ayant été fait par le sommeil, vous serez d’autant plus alerte.

Recommandé pour vous

0 commentaires