Un dissident nord-coréen veut devenir le premier artiste hip-hop de son pays

Kang Chun-hyok dans l'émission sud-coréenne Show Me The Money. (Mnet/Show Me The Money)
 Kang Chun-hyok dans l’émission sud-coréenne Show Me The Money.
(Mnet/Show Me The Money)

Kang Chun-hyok a vécu en Corée du Nord pendant 13 ans avant de fuir au Sud. Durant ces années, sa culture musicale s’est limitée aux chants de groupes comme le Pochonbo Electronic Ensemble – un orchestre de propagande qui tire son nom d’une bataille menée par Kim Il-sung. Aujourd’hui, à 29 ans, Kang souhaite faire de la musique sa vie et partager ses créations afin de devenir le premier artiste hip-hop de Corée du Nord.

Le jeune rappeur tire son inspiration de son enfance, de la pauvreté dont souffraient sa famille et ses voisins. « Je mourrais de faim quand j’étais petit, j’ai dû voler de la nourriture pour survivre. Je suis en colère quand je pense à ça ». Avec ses textes engagés, il souhaite sensibiliser les Coréens du Sud à ce qui se passe au nord, un sujet qui ne les intéresse pas malgré les 26 000 familles de dissidents réfugiées chez eux. « Je sais que les gens ici aussi ont vécu des moment difficiles, explique Kang à la radio KBR, mais c’est difficile de comparer ça au quotidien en Corée du Nord. Les Coréens du Sud écrivent des chansons sur l’amour et les ruptures. J’écris des textes sur les droits de l’homme ».

Un des dessins de Kang montré dans l'émission de télécrochet Show Me The Money. (Mnet/Show Me The Money)
Un des dessins de Kang montré dans l’émission de télécrochet Show Me The Money. (Mnet/Show Me The Money)

En plus de rapper, Kang dessine le quotidien nord-coréen d’après ses souvenirs. Encore au tout début de sa carrière, il espère sortir son premier album d’ici la fin de l’année. « Tout le monde aime la musique. J’espère juste qu’à travers mes chansons, je vais réussir à ne pas seulement en apprendre plus sur moi aux gens mais surtout sur la vraie histoire de mon pays ».

Vous pouvez regarder la performance de Kang à partir de la 33e minute.


SMTM S3 E1 par piggynahae

Recommandé pour vous

0 commentaires