La clinique sur roues, un moyen de soigner même dans les coins les plus reculés du monde

 L’inégalité de l’accès aux soins représente une des principales causes de décès dans le monde. Un seul chiffre pour le prouver : l’Éthiopie, par exemple, ne compte que 3 médecins pour 100 000 habitants. Plus de 100 fois moins que la France. C’est pour cette raison que l’ONG équatorienne Citerandes tente, coûte que coûte, de permettre un accès à la chirurgie à ceux qui en ont le plus besoin. Dans son camion de transport de fret réaménagé en clinique, une de ses équipes sillonne ainsi l’Équateur pour proposer des interventions chirurgicales gratuites jusque dans les zones le plus reculées du pays.

Le
  Le “camion-clinique” de Citerandes lors d’un déplacement dans les Andes équatoriennes.
(source http://www.cinterandes.org)

Souvent déconsidéré, surtout dans les zones rurales, le recours à l’intervention chirurgicale peut pourtant souvent sauver des vies, beaucoup de vies. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime que près de deux milliards de personnes dans le monde n’ont accès à aucune intervention chirurgicale, même basique.

Depuis quelques années, les initiatives pour améliorer l’accès à la chirurgie se multiplient à l’échelle mondiale. L’une des plus efficaces d’entre elles a vu le jour en Équateur, un pays qui héberge à la fois les Andes, la rivière Amazone et la forêt équatoriale. Une situation géographique bien spécifique qui explique que l’accès aux soins soit vite limité dans les zones rurales. Afin de remédier à cela, le Dr. Edgar Rodas, ancien ministre de la santé équatorien (1998-2000) a eu l’idée d’amener directement la table d’opération jusque dans les zones les plus reculées du pays.

Grâce à Citerandes, l’ONG qu’il a lui-même fondée en 1994, le Dr. Rodas a pu récolter suffisamment de fonds pour financer la création du premier “camion-clinique” – un ancien camion de transport de fret transformé en clinique sur roues équipée de matériel dernier cri. Depuis, une équipe médicale réduite de sept personnes y pratique chaque semaine une grande variété d’opérations pouvant aller du pontage cardiaque à la laparoscopie. Les soins sont gratuits et ouverts à tous. Une fois l’intervention terminée, l’équipe reste en contact avec un médecin local en charge des soins post-opératoires.

Une intervention chirurgicale a lieu dans le
Une intervention chirurgicale a lieu dans le “camion-clinique”.
(source http://www.cinterandes.org)

En l’espace de vingt ans, le “camion-clinique” a réalisé près de 7500 opérations. Un succès donc, d’autant plus que l’équipe peut se vanter de taux de complications très similaires à ceux de la majorité des hôpitaux des pays en voie de développement. L’ONG opère également dans d’autres États d’Amérique centrale, dont le Honduras.

Ces dernières années, la chirurgie mobile a connu un développement important dans d’autres endroits du monde. Au Royaume-Uni, l’entreprise Vanguard, spécialisée dans ce type d’interventions, collabore étroitement avec les National Health Services (NHS), piliers du système de santé britannique. Des initiatives similaires ont également vu le jour en Inde, en Thaïlande mais aussi au sein de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest.

Recommandé pour vous