L’université de Cardiff installe des cages anti-SDF le long de ses ventilations d’air chaud

(photo Lewis Hopkins)
(photo Lewis Hopkins)

Les SDF de Cardiff, dans l’ouest de l’Angleterre, ne passeront pas l’hiver au chaud. En tout cas pas le long des murs du campus de la ville, qui accueille 27 000 étudiants chaque jour. La direction de l’université a installé des cages métalliques contre les ventilations des bâtiments – qui rejettent de l’air de chaud – pour empêcher les SDF de dormir devant. Les étudiants se sont dits dégoutés par cette décision de l’administration qui a répondu que ces protections étaient nécessaires pour la santé des SDF ; le bâtiment abrite la faculté de chimie de Cardiff.

« L’air chaud rejeté par ces bouches d’aération vient de la chaudière et peut donc contenir des émanations de monoxyde de carbone qui peuvent être très dangereuses pour la santé », a déclaré Martin Evans, porte parole de l’université. Lewis Hopkins, un étudiant, a déclaré être écœuré et a écrit sur son blog que les sans-abri n’étaient jamais à cet endroit durant la journée mais seulement la nuit et qu’ils ne gênaient personne.

L’ampleur qu’a pris le sujet ces derniers jours est notamment due à des affaires semblables – dont nous vous avions parlé – qui ont indigné le Royaume-Uni depuis le début de l’année. En juin, des pics anti sans-abri placés devant un immeuble londonien avaient ému les habitants de capitale avant que, en août, le phénomène de la « porte des pauvres » indigne Londres et New-York. Dans un contexte économique aussi difficile que celui vécu actuellement, il semblerait donc malvenu de s’attaquer aux plus démunis.

Recommandé pour vous

0 commentaires

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Recevez 8e étage dans votre boîte mail !

L'information que vous n'avez pas lue dans les autres médias ! 📬
S'INSCRIRE