Aux Etats-Unis, Google propose de consulter un médecin par webcam interposée

 Le géant américain teste actuellement un nouveau service aux États-Unis. Les internautes qui effectuent des recherches en rapport avec un problème médical se voient proposer une consultation avec un médecin par webcam interposée.

(photo flickr/intelfreepress)
 (photo flickr/intelfreepress)


Et si chercher des réponses à vos questions sur votre état de santé sur Internet n’était plus synonyme d’une longue et triste errance au sein des méandres des forums Santé de Doctissimo – coin obscur de la toile où ce simple mal de crâne que vous aviez au réveil sera bien souvent diagnostiqué cancer du cerveau en phase terminale ? Si vous êtes plutôt raisonnable et que vous pensez que consulter un médecin est presque toujours la meilleure chose à faire, sachez que Google pense comme vous.

« En nous basant sur votre requête de recherche, nous pensons que vous essayez de comprendre un problème médical. Ici vous pourrez trouver des prestataires de soins médicaux que vous pouvez consulter à travers un tchat vidéo »

Telle est la réponse qu’un internaute américain s’est vu adressée par Google après avoir effectué une recherche concernant une douleur au genou depuis son smartphone Android. En dessous du texte – massivement partagé sur Reddit depuis quelques jours – une petite icône vidéo bleu précisait : “Parlez-en avec un docteur dès maintenant”.

(capture d'écran www.reddit.com)
 (capture d’écran www.reddit.com)


Google précise que le service de tchat vidéo avec un médecin ne restera gratuit que pendant la phase de test. On peut donc supposer qu’une fois opérationnel, l’entreprise de Mountain View reversera une commission aux médecins prenant part au programme. Contacté dimanche dernier par Gizmodo, Google a confirmé avoir entamé une phase de test dans le cadre de son initiative Helpouts (qui vise à connecter par vidéo les personnes ayant utilisé le moteur de recherche avec des experts de tout poil, nldr). Le porte parole de l’entreprise a précisé qu’à terme, le but est que les internautes “en recherche d’informations de base sur leur santé – pour des affections pouvant aller de l’insomnie à l’intoxication alimentaire – puissent recevoir les meilleurs réponses disponibles à ce sujet” .

En France, la télémédecine est légale depuis 2011. Il est donc possible de consulter un professionnel de santé à distance, mais ce uniquement selon certaines conditions strictement définies telles que l’authentification du médecin et du patient ainsi que l’accès au dossier médical.

Si Google ne possède pas encore le dossier médical des internautes, on peut supposer que l’entreprise collectera diverses données en rapport avec la santé des patients utilisant le service de consultation par webcam. Des données qui seront probablement mises à disposition du personnel médical présents sur la plateforme. En outre, la question de l’impact de la mise en place d’un tel service pour la profession se pose. Moins régulée que la médecine traditionnelle, la télé-médecine risquerait d’engendrer une guerre des honoraires et ainsi instaurer une concurrence au détriment de la qualité des soins.

Dans les faits, comme le pointe Numerama, cette marchandisation de la médecine existe déjà au travers des notes de satisfaction que Google affiche à la suite d’une recherche concernant un médecin ou un hôpital dans une région donnée…

Recommandé pour vous

0 commentaires