La Chine dit non à Dumbledore

(photo illustration flickr/kungfuji)
(photo illustration flickr/kungfuji)

Après l’Islande et son interdiction d’appeler un enfant par un prénom qui ne figure pas sur la liste des 3565 prénoms autorisés par le gouvernement, c’est au tour de la Chine d’émettre des restrictions dans ce sens. La propension des Chinois à appeler leur enfant par un prénom anglo-saxon – surtout quand ils font des affaires avec l’occident – a poussé Pékin à réagir. Par le biais du site internet de la CCTV, une chaine de télévision qu’il contrôle, l’État a exhorté la population à éviter de choisir des noms de personnages fictifs ou des mots aléatoires comme Dragon, Fish ou Lawyer.

Aussi, le site internet met en garde les parents sur le fait d’appeler leur fille par des noms de sucreries tels que Candy, Lolly ou Sugar, des prénoms qui, explique le média, peuvent être considérés comme des pseudonymes de strip-teaseuses. Par ailleurs, il est expliqué que le choix d’un prénom en dit long sur « le genre de personne que vous êtes et d’où vous venez », une notion qu’il faut garder à l’esprit avant d’appeler son enfant Satan ou Dumbledore. Dernier avertissement, les prénoms à consonance sexuelle, particulièrement quand ils sont associés avec Dong ou Wang « utilisés en argot pour définir les organes génitaux masculins » sont fortement déconseillés. « Il faut ainsi éviter de choisir “Bunny Wang” comme prénom », explique le site.

Si les parents tiennent absolument à appeler leur enfant par un prénom anglais, le gouvernement chinois conseille donc davantage des prénoms traditionnels comme Elizabeth, Catherine, William ou George, souvent signes de richesse.

Recommandé pour vous

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Recevez 8e étage dans votre boîte mail !

L'information que vous n'avez pas lue dans les autres médias ! 📬
S'INSCRIRE