[Jeu de cartes] : Pour remettre les pendules Ă  l’heure đź”’

Pourquoi le Maroc a-t-il changĂ© d’heure pour approximativement un mois et demi le 21 mai dernier ? Pourquoi la Russie a-t-elle dĂ©cidĂ© en 2014 de changer “dĂ©finitivement” d’heure pour la seconde fois en quatre ans ? Pourquoi le vaste territoire chinois vit-il au rythme d’une heure unique ? Qu’est-ce qu’un demi-fuseau horaire ? Cette semaine, [Jeu de cartes] vous propose un voyage Ă  travers le temps, cette notion finalement très arbitraire.

Mis Ă  jour le 13 juin 2017

L’heure dans le monde par rapport au « temps universel coordonnĂ© Â» (ou UTC) L’heure dans le monde par rapport au « temps universel coordonnĂ© Â» (ou UTC) (Source :  CIA World Factbook)
L’heure dans le monde par rapport au « temps universel coordonnĂ© Â» (ou UTC)
Cliquez pour agrandir
(Source  CIA World Factbook)

Une journĂ©e normale dure 86 400 secondes. Le 31 dĂ©cembre 2016 aura pourtant durĂ© une seconde de plus. La faute Ă  l’ajout d’une «  seconde intercalaire Â» au temps universel. Objectif ? RĂ©concilier nos pendules avec le rythme de rotation du globe. Un « bidouillage Â» temporel finalement pas si exceptionnel que cela.

En effet, depuis les annĂ©es 70, 37 « secondes intercalaires Â» ont ainsi dĂ» ĂŞtre ajoutĂ©es pour faire correspondre temps atomique et rotation de la Terre. Si le phĂ©nomène n’est pas toujours Ă©vident Ă  comprendre — au mĂŞme titre que la crĂ©ation artificielle d’annĂ©es bissextiles, qui reviennent systĂ©matiquement dans nos calendriers (presque) tous les quatre ans —, gageons qu’il nous aura cependant moins perturbĂ©s que les habituels changements d’heure et autres problèmes de fuseaux horaires.

La simple Ă©vocation du changement d’heure suffit Ă  vous donner mal Ă  la tĂŞte ? Eh bien, considĂ©rez-vous heureux de ne pas vivre au Maroc. Le dimanche 21 mai, comme chaque annĂ©e quelques jours avant le dĂ©but de ramadan, le pays a retardĂ© ses pendules d’une heure pour passer Ă  l’heure GMT. Un ajustement très temporaire, car le retour Ă  l’heure GMT+1 s’effectuera moins d’un mois plus tard, le dimanche 2 juillet 2017, une fois le mois saint terminĂ©.

Si certains changent d’heure chaque annĂ©e pour quelques dizaines de jours, d’autres semblent avoir du mal Ă  se faire une religion en la matière. C’est par exemple le cas des Russes, qui ont eu le plaisir de changer “dĂ©finitivement” d’heure Ă  deux reprises au cours de la dernière dĂ©cennie. Le 27 octobre 2014, le pays a dĂ©cidĂ© de passer dĂ©finitivement Ă  l’heure d’hiver (UTC +3 dans l’ouest du pays). Seulement voilĂ , en 2011 dĂ©jĂ , sous la prĂ©sidence de Dmitry Medvedev, la Russie Ă©tait passĂ©e, tout aussi dĂ©finitivement, Ă  l’heure d’étĂ© (UTC +4 dans l’ouest du pays). Pour quoi faire me direz-vous ? Ă€ l’époque, le gouvernement avait Ă©voquĂ© des raisons de santĂ©. Ă€ en croire les Russes, le changement d’heure aurait “des consĂ©quences nĂ©fastes sur le rythme biologique des individus”.

En repassant dĂ©finitivement Ă  l’heure d’hiver, Poutine a Ă©galement modifiĂ© le nombre de fuseaux horaires en vigueur dans le pays, qui repasse donc de 9 Ă  11. L’occasion de dĂ©faire un peu plus l’œuvre de son prĂ©dĂ©cesseur. Ă€ l’époque, l’ancien prĂ©sident s’était pourtant donnĂ© du mal Ă  justifier son choix avec vigueur lors d’une confĂ©rence de presse aux accents surrĂ©alistes :

Ces changements nuisent à notre rythme biologique et sont une malédiction ! Certains connaissent une panne d’oreiller, d’autres se réveillent avant l’heure et ne savent pas quoi faire de cette heure supplémentaire. Et je ne vous parle pas des petites vaches qui ne comprennent rien au changement d’heure et sont étonnées de voir arriver les trayeuses avant l’heure habituelle.

Ah, l’humour russe… Pourtant, la patrie de Medvedev n’est pas la seule Ă  vouloir contrĂ´ler l’heure. Depuis sa crĂ©ation en 1876, le système des fuseaux horaires en usage dans le monde a Ă©tĂ© bien malmenĂ©. Ă€ l’époque, le mĂ©ridien de Greenwich Ă©tait choisi comme origine des temps (GMT +0) et la ligne de changement de date arbitrairement placĂ©e sur le mĂ©ridien 180°. NĂ©anmoins si l’appellation Greenwich Mean Time (GMT) s’est longtemps imposĂ©e dans le monde — notamment en raison du rĂ´le prĂ©pondĂ©rant de la marine britannique au 19e siècle — elle est dorĂ©navant dĂ©conseillĂ©e, sa dĂ©finition Ă©tant jugĂ©e ambiguĂ«. DĂ©sormais, le “temps universel coordonnĂ©” (ou UTC) doit lui ĂŞtre prĂ©fĂ©rĂ©e — dans la mesure oĂą ce dernier tient Ă  la fois compte de l’inaltĂ©rable temps atomique international (NDLR, une Ă©chelle de temps basĂ©e sur la dĂ©finition de la seconde, et fixĂ©e Ă  l’aide de près de 400 horloges atomiques dans le monde, dont 25 situĂ©es en France) et du plus volatile temps astronomique, dont la durĂ©e est un peu plus longue. Bref, qu’importe le nom qu’on lui donne, ce modèle devrait thĂ©oriquement diviser le globe en 24 fuseaux horaires de taille identique.

Néanmoins, en pratique, les choses ne sont pas si simples. Ainsi, nombreux sont les pays qui ont décidé, pour des raisons pratiques, politiques, voire écologiques (ce qui explique l’existence d’une heure d’été et d’une heure d’hiver dans certains pays comme la France), d’adopter des heures différentes. En conséquence, nombreux sont les fuseaux horaires qui ne correspondent pas aux fuseaux originaux. Les 197 pays du globe décomptés par l’Organisation des Nations unies se répartissent donc sur rien de moins que 41 fuseaux horaires différents, soit près de deux fois plus que ce que l’UTC prévoyait.

test
En bleu, les pays qui appliquent l’heure d’étĂ©. En orange, ceux qui l’ont un temps appliquĂ©e, mais ne l’appliquent plus. En rouge, ceux que ne l’ont jamais appliquĂ©e.
Cliquez pour agrandir
(Source WikipĂ©dia/ Paul Eggert)

Si comme la Russie, les États-Unis, le Canada, l’Australie et le Brésil sont divisés, de façon arbitraire, entre différents fuseaux, d’autres pays ont décidé d’adopter une heure unique. La Chine en est un exemple intéressant. Le territoire du pays s’étend sur plus de 4500 kilomètres et devrait donc normalement être divisé en 5 fuseaux horaires. Pourtant, en 1991, Pékin a décidé d’établir un fuseau horaire unique calé sur la capitale du pays, soit le fuseau horaire de l’est de la Chine (UTC +8), le même que l’ouest de l’Australie. Résultat, si le soleil se lève à 7 heures du matin dans l’est du pays, il ne se lèvera qu’à midi à l’extrême ouest.

C’est pourquoi dans certains coins du pays, on ne se prĂ©occupe pas tellement de l’heure officielle… Dans les rĂ©gions agricoles, la journĂ©e de travail est plutĂ´t dictĂ©e par le soleil ainsi que les besoins des cultures et du bĂ©tail. Dans les zones urbaines situĂ©es loin du centre, comme la rĂ©gion du Xinjiang, certaines collectivitĂ©s ont dĂ©cidĂ© d’utiliser leur propre “temps privĂ©”. Par consĂ©quent, un Chinois de la minoritĂ© ethnique ouĂŻghour vivant Ă  ĂśrĂĽmqi, la capitale de cette province autonome, organisera donc sa journĂ©e en fonction de l’heure locale — soit deux heures plus tard que PĂ©kin — comme l’explique cet article de The Altlantic.

La Chine est le plus grand pays du monde appliquant une heure unique
La Chine est le plus grand pays du monde appliquant une heure unique.
Les zones en accord avec l’heure solaire apparaissent ici en blanc. Celles en rouge ont de l’avance, celles en bleu du retard.
Cliquez pour agrandir
(Source WikipĂ©dia/ Stefano Maggiolo)

L’Inde aussi a choisi de mettre en place une heure unique. Depuis son indépendance en 1947, la totalité de la population de ce pays, qui s’étend sur une distance est-ouest de presque 3000 kilomètres, vit à UTC +5 h30. En conséquence, certains États du nord-est de l’Inde militent pour la restauration de plusieurs fuseaux horaires.

Et la liste des fantaisies temporelles ne s’arrĂŞte pas lĂ . Pour ne rien simplifier, il faut aussi composer avec des heures spĂ©ciales, comme les demi-fuseaux adoptĂ©s dans certains pays. Par exemple, au Canada, la province de Terre-Neuve enregistre une demie heure de plus que celle de QuĂ©bec. On retrouve d’autres exemples en Australie, au Moyen-Orient, mais aussi sur toute une partie du sous-continent indien. Pour vous donner une petite idĂ©e, si l’Irak est Ă  UTC +3, l’Iran sera Ă  UTC +3 h30, les États arabes unis Ă  UTC +4, l’Afghanistan Ă  UTC +4 h40, le Pakistan Ă  UTC +5, l’Inde Ă  UTC +5h30 et le Bangladesh Ă  UTC +6…

Ces heures arbitrairement établies donnent parfois lieu à des situations cocasses, voire carrément absurdes. Pour l’anecdote, un voyageur franchissant la minuscule frontière de 76 kilomètres qui sépare l’Afghanistan et la Chine (à l’endroit du corridor de Wakhan) sera passé du fuseau horaire UTC +4 h30 à celui d’UTC +8. Le passage de cette frontière engendre le changement d’heure le plus important au monde.

Dernière bizarrerie : certains fuseaux horaires sont moins prisĂ©s que d’autres. Le plus mal-aimĂ© Ă©tant UTC +4, un fuseau se limitant uniquement aux Émirats arabes unis, au Sultanat d’Oman et aux Seychelles, ainsi qu’à deux États caucasiens et deux rĂ©publiques russes.

Et en France alors ? Jusqu’en 1891, chaque ville possĂ©dait sa propre heure calculĂ©e en fonction de la position du soleil dans le ciel Ă  midi. C’est ce qu’on appelle l’heure solaire, ou “heure vraie”. Il fallait donc compter jusqu’à 50 minutes d’écart entre Brest et Strasbourg. Ce sera finalement Ă  la suite du gain de popularitĂ© des voyages en train et des complications que ces heures multiples engendraient sur les horaires dans les gares que le temps sera unifiĂ© en France MĂ©tropolitaine. En 1911, la France adopte GMT +0 comme heure officielle. Cette dernière sera utilisĂ©e jusqu’en 1940 et l’occupation allemande.

Sous le joug de l’Allemagne nazi, l’occupation n’est pas seulement militaire, elle est aussi temporelle. L’expression “Paris Ă  l’heure allemande” Ă©tait Ă  prendre au pied de la lettre. Les Allemands, pour des raisons pratiques, avaient tout simplement imposĂ© l’heure de Berlin Ă  la France occupĂ©e — ce qui a causĂ© un certain nombre de confusions avec la “zone libre” qui demeurait Ă  l’heure française. L’hexagone a donc vĂ©cu pour un temps sous deux fuseaux horaires. CensĂ©e revenir Ă  l’heure de Greenwich Ă  la fin de la guerre, la France est cependant restĂ©e Ă  UTC +1 après dĂ©cision du pouvoir en place.

En rouge, les pays alignĂ©s sur UTC +1. Cliquez pour agrandir(Source WikipĂ©dia/ maix)
En rouge, les pays alignés sur UTC +1.
Cliquez pour agrandir
(Source WikipĂ©dia/ maix)

Retourner à UTC +0 aurait pourtant été plus logique, car avec une heure de plus en hiver et deux heures de plus en été, nous ne sommes pas en phase avec notre fuseau horaire. Mais est-il vraiment pertinent de chercher à rationaliser ? Comme vous avez pu le constater au cours de cette chronique, la France n’est pas le seul pays à avoir changé de fuseau horaire de manière arbitraire, loin de là. Qui sait, peut être qu’un jour tout cela rentrera dans l’ordre et que nous pourrons, enfin, remettre nos pendules à l’heure, la vraie. En attendant, comme le disait Cervantès, il faut savoir donner le temps au temps.

Le sujet vous intĂ©resse ? Nous vous invitons Ă  visionner cet Ă©pisode du “Dessous des Cartes” qui aborde le thème des conventions gĂ©ographiques. Les plus motivĂ©s pourront quant Ă  eux consulter le « TraitĂ© de l’heure dans le monde ». Bonne lecture.

Recommandé pour vous

5 commentaires

  1. Pingback: Espagne : La droite veut supprimer les doublages Ă  la tĂ©lĂ©vision – 8e-etage

  2. Pingback: Espagne : La droite veut abolir les doublages à la télévision | 8e étage

  3. marcoilbiondo 3 années ago

    On s’en moque de l’histoire ou de la zone, plus personne ne vit Ă  l’heure solaire, c’est pourtant ce qu’il faut viser, or on commence Ă  travailler Ă  8h et le soleil au moins 2 heures avant, la logique voudrait donc qu’on se mettre Ă  UTC+2 toute l’annĂ©e !

    RĂ©pondre Like Dislike
  4. Pingback: Des chercheurs américains ont mis au point l’horloge atomique la plus précise du monde | 8e étage

  5. Thomas 4 années ago

    Excellent article très instructif !

    RĂ©pondre Like Dislike