Nouvelle leçon de communication politique par Pyongyang

Un jour comme un autre dans la vie d'un jeune dictateur.
 Un jour comme un autre dans la vie d’un jeune dictateur.

Paradoxalement à la politique intérieure appliquée par le gouvernement nord-coréen – qui est sûrement l’une des choses les plus tristes du monde contemporain –, les photos diffusées à l’extérieur du pays par les services de communication de Kim Jong-un sont sans conteste les images officielles les plus drôles (car ridicules) qu’il puisse nous être donné de voir. Si les photos de Kim Jong-il, le père et prédécesseur de l’actuel guide suprême de la nation, jouissent déjà d’une petite réputation bien méritée sur le web occidental, les efforts fournis par le fils chéri de la Corée du Nord commencent eux aussi à payer.

Kim Jong-un inspecte une nouvelle technologie militaire.
Kim Jong-un inspecte une nouvelle technologie militaire.

Après plusieurs semaines douloureuses sans aucune nouvelle photographie iconique du jeune dictateur – cloué au lit à cause d’un kyste à la cheville –, l’Agence centrale d’information nord-coréenne vient de frapper un grand coup pour le plus grand plaisir de ses fans les plus fidèles : les journalistes étrangers. La semaine dernière, le chef suprême de la République de Corée du Nord a visité un orphelinat en compagnie de son habituelle clique d’officiels en uniforme. Une image surréaliste dont les regards des protagonistes, tous dans une direction différente, n’est pas sans rappeler un cliché qui a fait la Une des journaux français…

20141026015148302.0

Mais l’absurdité de cette photographie de propagande ne réside pas seulement dans sa composition andersonienne et le décalage ahurissant entre les couleurs ternes des uniformes et les pastels des murs de l’orphelinat. La simple raison d’exister de cette image est totalement ridicule : comme à l’époque de son père, chacun des déplacements de Kim Jong Un est considéré comme un événement prophétique qui nécessite la mise en branle de tout l’appareil étatique et l’agenouillement de la nation entière. Pour une simple visite d’orphelinat (…désert).

Kim Jong-un en colère contre des météorologues en juin dernier.
Kim Jong-un en colère contre des météorologues en juin dernier.

Cependant, ce culte de la personnalité consternant, si distrayant soit-il, ne doit pas détourner le regard de la réalité de la situation nord-coréenne. La Corée du Nord reste l’un des pays où la violation quotidienne des droits de l’homme représente un sport national. Les exécutions sommaires ou l’envoi au goulag de tout opposant politique y sont systématiques et pour le moment, aucune force internationale ne semble vouloir s’y opposer.

Recommandé pour vous

0 commentaires