L’horlogerie suisse piratée par les montres connectées

Le cadran d'une Cartier sur une Moto 360.
 Le cadran d’une Cartier sur une Moto 360.

Apple a beau avoir mis la diversité des coloris et des finitions au cœur du marketing de son Apple Watch – consciente qu’une montre est un objet très personnel – ce n’est visiblement pas assez pour les utilisateurs. Alors même que la montre connectée d’Apple n’est pas encore disponible sur le marché, sur Android Wear (le système d’exploitation des montres Android), des thèmes permettent aux possesseurs de Moto 360 ou de Sony SmartWatch d’habiller l’écran LCD de leur montre connectée d’une reproduction d’un cadran Rolex, Patek Philippe ou Cartier.

Si une prestigieuse Devon vous coûtera environ 14 000 euros, la copie numérique de son cadran, elle, est complètement gratuite et donnera l’impression aux moins avertis que la montre à 300 euros que vous portez au poignet est un des précieux bijoux de l’horlogerie suisse. Un phénomène qui inquiète plusieurs constructeurs comme Omega, le groupe Richemont (Cartier, Panerai, IWC) ou Mondaine. Certains ont d’ores et déjà entrepris des actions pour faire retirer les contenus illicites.

Comme le fait remarquer le site spécialisé iGénération, cette affaire rappelle la réaction des maisons de disques aux débuts du piratage musical. L’occasion pour les horlogers de ne pas faire la même erreur que les majors qui ont voulu à tout prix protéger leurs créations avant de finir par envisager une stratégie numérique. « Distribuer, voire commercialiser une watchface officielle, c’est aussi donner un avant goût qui pourrait pousser les plus motivés à acheter à leur poignet le modèle original plutôt qu’une pâle copie », écrit le journaliste Mickaël Bazoge.

En attendant, les distributeurs de watchfaces de grandes marques et les utilisateurs sont susceptibles de tomber sous le coup de la loi sur la contrefaçon de droits d’auteurs dont les sanctions peuvent atteindre 300 000 euros d’amende et 3 ans de prison.

OmSM_medium-940x705

Recommandé pour vous

0 commentaires