Un agriculteur britannique a été contraint de tuer ses vaches « nazies »

Derek Grow a été contraint de transformer ses vaches nazies en saucissons. (photo flickr/vika)
 Derek Grow a été contraint de transformer ses vaches nazies en saucissons. (photo flickr/vika)

Nous avons été obligés de tuer sept de nos vaches. Dès que l’occasion se présentait, elles essayaient de nous attaquer. Elles auraient tué n’importe qui », a déploré Derek Grow, un agriculteur britannique, au journal The Independent. « Ce sont les animaux les plus agressifs avec lesquels j’ai travaillé », a-t-il ajouté en parlant de ses aurochs de Heck, une race de super vaches créée par deux biologistes allemands durant la période nazie. Si presque tous les spécimens de la race ont été abattus à la défaite d’Hitler, quelques animaux ont survécu dans des parcs naturels.

En 2009, Derek Grow a décidé d’en importer 13 spécimens de Belgique. Maintenant que le troupeau a été réduit de moitié – il a dû abattre 7 vaches – l’agriculteur espère pouvoir reproduire les spécimens qui lui restent pour la viande considérée dans les années 40 comme une des meilleures en Allemagne. « Je ne sais pas trop si l’argument marketing “Saucissons du Troisième Reich” serait très attrayant », a-t-il déclaré. Mais la viande des bovins agressifs a été transformée en saucisson « très savoureux », a déclaré l’homme.

Les aurochs de Heck, très imposants, sont apparus il y a des millions d’années et ont disparu il y a quatre siècles – avant d’être réintroduits par les scientifiques allemands. L’espèce modifiée génétiquement devait être utilisée par la propagande allemande pour faire la promotion de la puissance du Troisième Reich. La passion de Derek Grow, aussi photographe amateur, pour ces bovins relève cependant plus de l’esthétique : « On les croirait sortis des peintures rupestres présentes dans les grottes de Lascaux », avait-il ajouté amusé en 2009.

Recommandé pour vous

0 commentaires