Le Bitcoin s’effondre. Est-ce la fin de la monnaie virtuelle ?

La chute du cours du Bitcoin depuis début janvier.
 La chute du cours du Bitcoin depuis début janvier.

De 320$ au 1er janvier, le Bitcoin a chuté à 190$ hier. Une dépréciation de 40% en 15 jours qui ne laisse rien présager de bon pour la monnaie virtuelle en 2015. Serait-ce la fin de la monnaie virtuelle sur laquelle tant de monde a parié ? Rien n’est moins sûr. Même si le Bitcoin connaît une période difficile, ce n’est pas la pire de son histoire et plusieurs raisons expliquent ce krach.

Premièrement, il est important de relativiser cette chute impressionnante au regard de l’histoire du Bitcoin. La monnaie a beau avoir perdu près de la moitié de sa valeur, l’unité ne reste pas moins à près de 200$, soit trois fois sa valeur d’il y a 18 mois. Une évolution flagrante au regard de ce graphique.

Capture d’écran 2015-01-15 à 11.53.53

Deuxièmement, le Bitcoin a déjà subi des pertes vertigineuses dans le passé. Fin 2011, la monnaie est passée de 32 à 2$ l’unité. Tous les experts et journalistes spécialisés, à l’époque, ont condamné le Bitcoin à la suite de ce krach. En 2012, sa valeur s’est stabilisée et est repartie à la hausse.

Enfin, le Bitcoin a connu un certains nombres de déconvenues ces derniers temps. L’une des principales plateformes d’échange, Bitstamp, a été victime d’un piratage au cours duquel l’un des portefeuilles opérationnels a été compromis, provoquant le vol de 19 000 Bitcoins – d’une valeur de 4 millions d’euros.

La décision du régulateur des télécommunications russe de bloquer l’accès à sept sites liés au Bitcoin, prétextant que la monnaie « contribue à la croissance de l’économie parallèle » a, elle aussi, significativement impacté le marché.

Enfin, des hypothèses plus classiques demeurent probables. La revente d’une grande quantité de Bitcoins par un acteur important du marché pour faire chuter le cours et racheter à meilleurs prix, par exemple. Ou une fuite de plusieurs spéculateurs ayant jugé que le Bitcoin avait fait son temps.

Quoiqu’il en soit, le Bitcoin vit un moment difficile depuis juillet dernier. Un contexte dont certains, comme Robert Shiller, prix Nobel d’Economie, profitent pour dire que « Le bitcoin devrait disparaître. C’est certes une technologie très prometteuse et stimulante, mais le bitcoin est trop instable pour remplir durablement le rôle d’une monnaie ».

Alors, voué à mourir ou seulement victime d’un moment de faiblesse ? Une chose est certaine, avec un tel cours, il est soit le moment de revendre de peur que la monnaie s’effondre davantage, soit au contraire d’acheter à bas prix !

Recommandé pour vous

2 commentaires

  1. Charlemagne123 1 année ago

    Le cours du bitcoin varie de manière permanente. Alors qu’on a assisté à une baisse des devises numériques au cours des dernières semaines, les experts parlent désormais de la fin de la bulle. Cette nouvelle vient comme une bouffée d’air frais pour les crypto-investisseurs comme moi. A cet effet, j’ai récemment créé un compte de trading bitcoin sur Coinpatrimoine.

    Répondre Like Dislike
  2. Pingback: Les smileys sont désormais des éléments recevables dans le cadre d’un procès | 8e étage