Des millions de conducteurs américains sont surveillés par la DEA

(photo illustration flickr/raymondclarkeimages)
(photo illustration flickr/raymondclarkeimages)

La Drug Enforcement Administration (DEA), l’agence américaine de lutte contre le trafic de drogue, suit les mouvements de millions de véhicules à travers les États-Unis dans le cadre d’un programme secret de renseignement mis en place par le ministère de la Justice américain, a révélé en début de semaine l’ACLU, l’Union américaine pour les libertés civiles.

A l’origine mis en place pour lutter contre les cartels et le trafic de drogue, ce système, qui peut traquer un véhicule à travers l’intégralité du pays, scanne et répertorie l’ensemble des plaques d’immatriculation grâce à des lecteurs de plaques répartis sur les routes.

Selon l’ACLU, derrière l’utilité officielle de ce système – qui aurait malgré tout permis de résoudre plusieurs affaires criminelles – se cacherait aussi un moyen de constituer une base de données sur la manière dont vivent et se déplacent les américains.

« Cette histoire met en évidence une énième tentative de la part des agences de sécurité gouvernementales d’amplifier leur pouvoir en utilisant les nouvelles technologies », a déclaré Jay Stanley de l’ACLU au Guardian.

Car si le programme devait se limiter au départ à la surveillance des véhicules à la frontière mexicaine pour tenter de freiner l’afflux de drogues aux États-Unis, il est désormais actif dans tout le pays. Depuis 2008, ce sont plus de 343 millions de plaques d’immatriculations qui auraient été scannées par la DEA. Même si les données non pertinentes ne sont conservées que 6 mois, la méthode pose énormément de questions sur le respect de la vie privée, surtout dans un pays déjà marqué par des scandales similaires.

Hasard du calendrier, cette révélation survient le même jour que la publication par le Conseil de l’Europe d’un rapport très critique sur les méthodes de renseignement de la NSA. Selon l’institution, la surveillance de masse représente une menace pour les Droits de l’homme.

Recommandé pour vous

0 commentaires