La Russie compte réclamer des réparations à l’Allemagne pour les victimes de la Seconde Guerre mondiale

En 1941, Union Soviétique, une colonne allemande de side-cars au début de l'opération Barbarossa qui marque l'invasion de l'Union soviétique par l'Allemagne nazie. (photo flickr/ ww2gallery)
 En 1941, Union Soviétique, une colonne allemande de side-cars au début de l’opération Barbarossa qui marque l’invasion de l’Union soviétique par l’Allemagne nazie. (photo flickr/ ww2gallery)

La Russie aura attendu 70 ans – et l’un des contextes géopolitiques les moins propices – pour envisager de réclamer des dédommagements à l’Allemagne concernant les victimes soviétiques de la Seconde Guerre mondiale. Selon le journal Izvestia, la chambre basse du parlement russe a constitué un groupe de travail pour calculer combien l’Allemagne devra payer pour les actes commis par le régime nazi.

Si l’Allemagne a versé des milliards de dollars de réparation à Israël depuis 1952 pour une estimation de six millions de victimes juives, « elle a ignoré les 27 millions de soviétiques tués pendant la Seconde Guerre mondiale dont 16 millions de civils », a déclaré Mikhail Degtyaryov, un membre du parlement russe.

Selon lui, l’Allemagne devrait payer entre 3 et 4 milliards d’euros à la Russie pour les « destructions et les atrocités » commises par le Troisième Reich. Si la réflexion de la Douma (la chambre basse du parlement) risque de faire du bruit en Allemagne, elle a d’ores et déjà commencé à éveiller les critiques du Conseil de la Fédération, la chambre haute du parlement.

« Je ne soutiens pas l’idée de revenir sur ce chapitre de l’histoire 70 ans après que les faits se sont passés. Nous avons tourné cette page dans nos relations avec l’Allemagne et c’est inutile de déterrer le passé », a déclaré Vladimir Dzhabarov, membre de la chambre haute.

D’après lui, la constitution de ce groupe de travail représente une réponse au sentiment anti-russe en Europe, conséquence du rôle de la Russie dans la crise ukrainienne.

Dimanche dernier, Angela Merkel a insisté auprès du président américain Barack Obama sur « la nécessité de tenir la Russie responsable de ses actions », en particulier concernant le soutien matériel qu’elle apporte aux séparatistes dans l’Est de l’Ukraine.

Le lendemain, les législateurs de la chambre basse du parlement discutaient d’une éventuelle condamnation relative à la prétendue « annexion » de l’Allemagne de l’Est par l’Allemagne de l’Ouest durant la réunification de l’Allemagne, il y a 25 ans. Comme si les deux situations étaient comparables.

Recommandé pour vous

0 commentaires

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Testez 8e étage gratuitement pendant 1 mois !

Des grands reportages exclusifs en toute indépendance 🌍
ESSAI GRATUIT