Un Australien de 13 ans pousse son pays à produire des billets tactiles pour aveugle

(photo flickr/auburnalumniassociation)
(photo flickr/auburnalumniassociation)

Tout a commencé à Noël 2013, quand Connor McLeod, 13 ans, aveugle de naissance, a ressenti la frustration de ne pas pouvoir savoir quelle somme d’argent lui avait été offerte. Naïvement, il lance alors une pétition qui atteint 54 000 signatures en un an et commence à être relayée par les médias australiens. A tel point que, récemment, la banque centrale d’Australie a déclaré qu’elle créerait des billets tactiles pour aider les personnes atteintes de cécité à faire la différence entre les différentes valeurs faciales.

L’adolescent raconte à ABC News ce qui l’a poussé à lancer cette pétition. « Comme je ne peux pas savoir quelles valeurs ont les billets, je me suis habitué à n’avoir que des pièces de monnaie sur moi. Et puis, un jour, ça m’a frappé : je ne pouvais quand même pas passer ma vie entière à n’utiliser que des pièces ! Alors je me suis dit que je pourrais faire en sorte que ma vie soit plus facile, et plus facile pour les autres personnes dans mon cas ».

« La prochaine génération de billets comprendra une “fonctionnalité” tactile pour aider les personnes atteintes de déficience visuelle », a déclaré la semaine dernière la banque d’Australie. Ces personnes seraient environ 300 000 dans le pays, explique Connor. La nouveauté, quant à elle, ne devrait pas être difficile à mettre en place étant donné que la Note Printing Australia – détenue par la banque d’Australie – imprime déjà des billets en relief pour le Chili, le Mexique ou encore la Thailande.

Si cela fait plusieurs années que les États-Unis réfléchissent à changer leurs billets pour les rendre plus pratiques aux aveugles, la Banque centrale européenne a pensé dès l’ébauche de ses coupures en euro, en 1995, à leur utilisation par les malvoyants. Ainsi, après avoir consulté l’Union européenne des aveugles, la Banque centrale a décidé que chacune des sept coupures aurait une taille différente, que les chiffres seraient imprimés en relief, que des signes tactiles seraient placés près de la bordure des billets de 200 et 500 euros et que chaque coupure présenterait une couleur dominante.

Recommandé pour vous

0 commentaires