Gambie, la dictature qui coule des jours paisibles

En Gambie, on arrête arbitrairement, on torture, on exécute. Homosexuels et séropositifs encourent la prison à vie. Les journalistes informent parfois au péril de leur vie. Depuis 20 ans, Yahya Jammeh, le chef de l’État gambien, fait régner la terreur à l’intérieur de ses frontières. Le paradoxe ? La Gambie abrite le siège de […]

La suite de ce reportage est réservée aux abonnés. 8e étage est un media indépendant, 100% financé par ses lecteurs, sans publicité ni actionnaire. Quatre grands reportages par mois sont ainsi réservés aux abonnés.

N’hésitez pas à nous soutenir à partir de 3,90€ par mois à prix libre (paiement sécurisé/sans engagement) pour accéder à cet article ainsi qu’à tous les autres longs formats du site !

Recommandé pour vous

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Recevez 8e étage dans votre boîte mail !

L'information que vous n'avez pas lue dans les autres médias ! 📬
S'INSCRIRE