Gherbetna, une application pour faciliter la vie des réfugiés syriens en Turquie

 Intégralement gratuite, l’application a déjà été téléchargée plus de 11 000 fois depuis son lancement l’année dernière. Sa fonction ? Aider les réfugiés syriens installés en Turquie en leur prodiguant conseils et informations sur une vaste gamme de sujets allant des droits dont ils disposent dans leur pays d’accueil jusqu’aux emplacements des commerces et des établissements de service. Face au succès fulgurant rencontré auprès des réfugiés syriens, une version égyptienne a été mise en ligne le mois dernier. Des déclinaisons libanaises et jordaniennes seraient également en préparation.

(Photo Flickr/European Commission DG ECHO)
 Des réfugiés syriens attendent de recevoir de l’aide non-alimentaire à Kilis, dans le Sud-Est de la Turquie, en février 2015.
(Photo Flickr/ European Commission DG ECHO)

Mojahed Akil est un jeune développeur syrien de 25 ans. Il a fait le choix de quitter son pays dans les premiers mois de la guerre civile qui ravage la Syrie depuis maintenant plus de quatre ans. Comme beaucoup, il a choisi de partir en direction du Nord, vers la Turquie voisine. Pourtant, ses premiers contacts avec ce qui deviendra son pays d’adoption se sont rapidement révélés plus compliqués qu’il ne le pensait.

“Je devais me déplacer tous les jours jusque dans les bâtiments administratifs pour trouver les informations dont j’avais besoin concernant mes droits dans ce pays”, explique-t-il ainsi à une journaliste de Buzzfeed News. Selon lui, la source du problème se trouve dans le fait que ““jusqu’à récemment, il n’y avait presque pas de Syriens vivant en Turquie”. Démuni et ne trouvant personne à qui poser les questions qui l’animaient sur les démarches à suivre pour bien commencer sa nouvelle vie, il s’est résigné à se débrouiller par lui-même.

C’est pour éviter à ses compatriotes de se retrouver dans une situation similaire qu’il explique avoir décidé de créer Gherbetna – qui se traduit par “solitude”, “différence” ou “exil” en arabe –, une application pour smartphones disponible sur iPhone et Android, totalement gratuite, visant à simplifier la vie des réfugiés syriens installés en Turquie.

Au programme : des offres d’emploi, des cartes répertoriant les commerces et établissements de service locaux ou encore des conseils à propos de sujets aussi divers que les bons et mauvais côtés des établissements proposant des cours de turc pour débutants, ou le top des magasins proposant des produits syriens. Une rubrique “J’ai besoin de” permet même de poser des questions encore plus spécifiques aux autres utilisateurs de l’application.

Mais ce qui ferait la force de l’application, c’est la fonctionnalité “Aidez-moi” qui propose tout simplement aux utilisateurs de les prendre par la main. Après avoir spécifié leur lieu de résidence actuel et leur besoin du moment, les Syriens en difficulté sont censés recevoir un guide “étape par étape” détaillant, par exemple, la marche à suivre dans le cadre d’une demande de permis de travail.

(Photo  Gherbetna)
(Photo  Gherbetna)

Selon les dernières données du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, plus de 1,75 million de Syriens auraient trouvé refuge en Turquie depuis le début du conflit. Si une grande partie d’entre eux a tout perdu, ou presque, et est amenée à vivre au jour le jour dans des camps de réfugiés, d’autres ont pu fuir le pays avec des moyens suffisants pour pouvoir louer un appartement et potentiellement trouver du travail.

A cause de l’instabilité permanente dans laquelle est plongée la Syrie, tout laisse à penser que le conflit pourrait être amené à durer encore longtemps, obligeant ainsi des réfugiés qui avaient prévu de n’effectuer qu’un court séjour en Turquie à s’installer de manière plus définitive dans leur pays d’adoption.

Recommandé pour vous

0 commentaires