La Nouvelle-Zélande récompense ses conducteurs disciplinés

 Les conducteurs néozélandais respectueux des limitations de vitesse dans la région de Northland auront une chance de gagner, chaque semaine, des bons d’achats d’une valeur de 150 dollars néo-zélandais (soit environ 100 euros) valables dans les supermarchés locaux.

(Photo Flickr/ Tristan Schmurr)
(Photo Flickr/ Tristan Schmurr)

La carotte et le bâton. C’est une opération de sécurité routière sans précédent qui a débuté lundi dernier en Nouvelle-Zélande. Au cours des cinq semaines à venir, les conducteurs de la région la plus au nord du pays feront l’objet d’une surveillance accrue de la part des policiers de la région. Pourtant, si l’initiative menée en coordination avec les conseils municipaux, et baptisée à juste titre “Safe Speed Drivers Project”, a bien pour objectif d’encourager les automobiliste à respecter les limites de vitesse, elle diffère quelque peu des campagnes de sécurité routière traditionnelles.

Au delà du fait de “punir” les mauvais conducteurs en leur administrant amendes et retraits de points, l’initiative mise en place par le police locale vise également à récompenser les personnes qui respectent à la lettre le code de la route. Ces derniers pourront donc participer à un tirage au sort hebdomadaire leur permettant de gagner des bons d’achats d’une valeur de 150 dollars néo-zélandais (environ une centaine d’euros) utilisables dans les supermarchés locaux.

Côté logistique, l’opération reposera essentiellement sur le “travail d’une équipe d’une soixantaine de volontaires”. Policiers et bénévoles seront installés au borde la route dans des voitures banalisée. Si les premiers s’intéresseront essentiellement aux conducteurs fautifs, les seconds se chargeront de noter, en toute discrétion, les numéros des plaques d’immatriculation des automobilistes conduisant prudemment. La campagne devrait couvrir l’essentiel du réseau routier de la région, dont les routes et les autoroutes situées aux alentours de la ville de Whangarei, la capitale de la région du Northland.

Selon Gillian Archer, responsable pédagogique en charge de la campagne de sécurité routière “RoadSafe Northland” interrogé par The Northern Advocate, les excès de vitesse seraient la cause principale de huit accidents mortels sur dix en Nouvelle-Zélande.

Une méthode similaire avait déjà été utilisée en novembre dernier par la police canadienne. A l’époque, les autorités de la ville de Prince Albert, dans la région de Saskatchewan, avaient distribué près d’un millier de “contraventions positives” aux jeunes conducteurs. Le tout dans l’espoir “de restaurer le dialogue” entre forces de police et jeunes de la région.

Recommandé pour vous

2 commentaires

  1. Chandan 7 années ago

    je ne pourrais pas eatre cate9gorique dans les dates, mais il slebemrait que cette campagne pour le De9partement des Transports du Nouveau Mexique date de cet e9te9. Le copycat serait donc la campagne russe.

    Répondre Like Dislike
  2. Pingback: Cette semaine, sur le web… | ecollaboratif