Vladimir Poutine ouvre un « Disneyland » militaire en Russie

 Le président russe a inauguré mardi le Patriot Park, un parc à thème dédié à l’artillerie russe, et bien sûr au chef de l’État.

La Russie aime bien exposer son arsenal militaire, comme en 2013 sur la Place Rouge. (Photo Wikipedia / Vitaly V. Kuzmin)
 La Russie aime bien exposer son arsenal militaire, comme en 2013 sur la Place Rouge.  (Photo Wikipedia /  Vitaly V. Kuzmin)

Votre enfant est plus Poutine que Mickey ? Il préfère les tanks et les kalachnikovs aux montagnes russes ? Emmenez-le donc au Patriot Park ! Cela pourrait sonner comme une mauvaise blague, mais le Patriot Park, qui vient d’ouvrir en Russie, est bien une réalité, assure The Guardian. Lancé officiellement par Vladimir Poutine à l’occasion du forum de l’armée, ce parc se situe à une heure de route de Moscou, à Kubinka. Il pourra accueillir jusqu’à 10 000 personnes par jour, en particulier des enfants.

« Ce parc s’inscrit dans le travail militaire et patriotique avec les jeunes », a déclaré le président russe. En exposant son artillerie militaire, la Russie veut inculquer dès la jeunesse l’idée d’une Russie militaire forte, comme le justifie Vladimir Kryuchkov, qui tient un stand au Patriot Park :

« Tous les garçons, quel que soit leur âge, sont les défenseurs de notre mère patrie, et ils doivent être prêts pour la guerre, peu importe si la guerre se déclare ou non. »

Depuis l’annexion de la Crimée et l’intervention russe en Ukraine, Poutine ne cesse de valoriser la puissance militaire de son pays. « Il a ordonné plusieurs manœuvres militaires ces derniers mois », rappelle Bloomberg, et vient d’annoncer l’acquisition de 40 nouveaux missiles internationaux. A la conférence du forum de l’armée, le vice-ministre de la Défense Anatoly Antonov a accusé l’Occident de provoquer une « course à l’armement » avec la Russie.

La semaine dernière, le Journal du Dimanche (JDD) soulevait le problème d’un « budget militaire [russe] qui intrigue », puisque « sur les 75 milliards d’euros qui seront consacrés par le Kremlin à la défense en 2015, 51 milliards d’euros sont classifiés “secret défense”, soit 70% des dépenses ». A travers l’armée, le pays veut redorer son image auprès de ses habitants. « Un grand nombre de gens ressentent de la fierté patriotique pour cette nouvelle puissance militaire. Et on leur explique que c’est grâce à Vladimir Poutine », analyse dans le JDD Alexandre Golts, journaliste spécialisé dans les questions militaires.

Dans son parc, Poutine a sorti le grand jeu : des tanks, des lance-missiles, des équipements de sécurité, des voitures blindées… Le ministre de la Défense, Sergei Shoigu, détaille une partie des « attractions » :

« Les jeunes pourront non seulement visiter les expositions, mais aussi conduire et voler dans des équipements militaires, utiliser les armes pour s’entraîner au tir, et faire des sauts en parachute. »

Les visiteurs pourront même manger des rations comme celles des soldats, ou encore assister à des reconstitutions de batailles célèbres de l’armée soviétique ou russe. Et comme on ne repart pas d’un parc à thème sans un souvenir, ils pourront s’offrir un T-shirt ou une coque d’iPhone à l’effigie de Vladimir Poutine, ou avec un slogan sur la victoire de leur nation lors de la Seconde Guerre mondiale. Non, vous ne rêvez pas.

Le Patriot Park devrait être complètement finalisé en 2017. Il a coûté au ministère de la Défense 330 millions d’euros, selon le journal Kommersant, rapporte The Guardian. Et peut-être aura-t-il bientôt un petit frère dans la banlieue de Sébastopol, en Crimée.

Recommandé pour vous

0 commentaires