Égypte : le gouvernement lance un blog pour “donner un récit plus objectif” de l’actualité

 Entièrement en anglais, ce blog a pour but d’ouvrir “une plateforme informelle pour les diplomates, officiels, penseurs… afin d’y débattre de la politique extérieure de l’Égypte”, selon la note de bienvenue du ministre des Affaires Etrangères, Sameh Shoukry. Un endroit pour “corriger” les inexactitudes véhiculées par les médias étrangers, selon le site d’information égyptien Mada Masr.

(photo Tarek)
(photo Tarek)

Il s’agit de fournir un outil pour compléter les réseaux habituels d’informations et offrir une alternative aux politiques éditoriales des médias internationaux traditionnels. Le but est de fournir un récit plus objectif des événements en Égypte pour ceux qui veulent plus que la seule vérité”, a expliqué le ministre des Affaires étrangères Sameh Shoukry, en anglais, dans sa note de bienvenue publiée sur le blog lancé à la mi-août. Le porte-parole du gouvernement, Ahmed Abou Zeid, a de son côté publié un communiqué en arabe, attestant que le blog arrivait en pleine “campagne médiatique de dénigrement adoptée par les médias étrangers concernant les questions politiques, économiques et sécuritaires en Égypte”. Selon lui, ces mêmes médias refusent de publier des critiques de leur couverture médiatique. Ce nouveau blog sera donc un espace pour ce genre de commentaires, peut-on encore lire dans le communiqué.

Selon le média égyptien Mada Masr, cela pourrait notamment faire référence au mécontentement du gouvernement face à l’article de CNN sur l’exécution par l’Etat Islamique d’un otage Croate. Le ministère des Affaires Étrangères avait dénoncé des informations incorrectes et manquant d’objectivité.

Jannis Grimm, assistant-chercheur sur le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord au German Institute for International and Security Affairs, s’inquiète pour sa part de l’objectivité de ce blog. “L’échange critique est une bonne chose pour renforcer les relations étrangères mais il ne faudrait pas uniquement représenter la vision du gouvernement”, a-t-il déclaré à Mada Masr. Le ministre des Affaires Étrangères précise que les articles du blog ne reflèteront pas forcément la position du gouvernement mais le point de vue de son auteur. Jannis Grimm doute tout de même de l’impact de cette initiative si le contenu n’est pas disponible en arabe. Il n’est pas précisé si les non-Egyptiens pourront contribuer.

Pour le moment, deux articles ont été publiés. Le premier encense le projet d’extension du canal de Suez, tout en ne manquant pas de critiquer… les critiques. Le second concerne l’accord de paix du Soudan du Sud, et donne de manière à peine dissimulée une leçon de morale à la communauté internationale. Fait intéressant, les deux articles font état d’une Égypte “optimiste”.

Ce blog n’a pas de quoi rassurer les médias, nationaux comme internationaux. Il se pose plutôt comme un nouveau moyen de supplanter les organes de presse, quelques semaines après la proposition de loi interdisant aux journalistes égyptiens de publier des informations sur le terrorisme autres que celles fournies par le gouvernement. Mi-août, trois journaux – de financement privé – ont été empêchés d’imprimer ou de distribuer par l’État égyptien. En cause : la présence de contenu critiquant le président Abdel Fattah al-Sissi. Il y a actuellement 18 journalistes toujours emprisonnés dans le pays. C’est désormais au tour des médias étrangers de subir la main-mise du gouvernement égyptien.

Recommandé pour vous

0 commentaires