La Russie sur le point d’achever la construction d’une nouvelle base géante en Arctique

 Le ministère de la Défense russe a annoncé mardi que la construction de son « Trèfle Arctique », une base militaire géante située au niveau du 80e parallèle nord, la première du monde à une telle latitude, est achevée à 97%. D’ici quelques mois, 150 soldats devraient résider en permanence dans cette structure de 14 000 m2, dont les trois ailes seront peintes aux couleurs du drapeau russe.

Vue aérienne de  (Photo Flickr/ NASA Goddard Space Flight Center)
 Vue de l’espace de l’archipel russe François-Joseph où se situe la nouvelle base russe.(Photo Flickr/ NASA Goddard Space Flight Center)

Non, l’Arctique n’est pas qu’un nid d’espions. S’y trouvent aussi des militaires on ne peut plus ordinaires. Pour preuve, 150 soldats russes devraient bientôt prendre leurs quartiers dans une nouvelle base militaire géante située au niveau du 80e parallèle nord : le bien nommé « Trèfle Arctique », comme le rapporte un récent article de Radio Free Europe / Radio Liberty (RFERL).

L’annonce a été faite lundi au ministère de la Défense russe. Les bâtiments situés sur la Terre d’Alexandra
, une grande île de l’archipel russe François-Joseph, seraient d’ores et déjà terminés à 97%. La base s’étendrait sur une superficie d’environ 14 000m2 et, à en croire, le ministère de la Défense russe, est prévue pour rester longtemps. Quant au nom de la structure (le « Trèfle Arctique », aussi surnommé la feuille trilobée), il lui vient tout simplement de sa forme foliaire, dont chacune des trois ailes sera peinte de l’une des trois couleurs du drapeau russe (rouge, blanc, bleu).

Les troupes qui y seront stationnées auront la capacité d’y travailler et d’y vivre de manière totalement autonome pendant une période pouvant aller jusqu’à 18 mois, ce grâce à d’importantes réserves d’essence et de nourriture stockées sur place, comme l’explique dans le India Times. Et lorsqu’ils devront faire face à des températures pouvant descendre jusqu’à – 47° degrés Celsius en hiver, les soldats pourront se déplacer d’un bâtiment à l’autre sans avoir besoin de mettre le nez dehors. « Jusqu’alors, personne n’avait tenté de mettre en œuvre un tel projet à une latitude aussi élevée », s’est gargarisé le vice-amiral Vladimir Korolyov de la flotte du nord russe.

Il s’agit de la seconde base militaire de ce type nouvellement construite par le pays dans la région. En effet, il y a deux ans, la Russie entamait la construction du « Shamrock du Nord », une installation similaire, bien que de moindre taille, située sur l’île Kotelny, au niveau du 75e parallèle. En mars 2014, le pays a aussi annoncé la réouverture prochaine de 10 anciennes bases militaires soviétiques, comprenant de nombreux aérodromes, situées le long du littoral arctique. La Russie a également annoncé son intention de construire treize nouveaux aérodromes et six cantonnements supplémentaires dans la région. L’objectif, lui, ne change pas : surveiller cette route maritime du nord vouée à jouer un rôle crucial dans les futurs échanges internationaux.

Tellement crucial que la construction de ces bases militaires en Arctique a même récemment été intégrée à la doctrine navale russe. La région y est d’ailleurs labellisée comme objectif prioritaire en raison de ses abondantes richesses naturelles (les sous-sols de l’Arctique seraient particulièrement riches en ressources gazières, minérales et pétrolifères) et son importance stratégique grandissante.

Un peu plus tôt cette année, la Russie avait officiellement soumis auprès des Nations unies une revendication de plus d’un million de kilomètres carrés dans la région. Pourtant, il convient de rappeler que le pays n’est pas le seul à vouloir établir une présence forte dans la région. Depuis qu’elles ont réalisé les conséquences du réchauffement climatique sur la fonte des glaces, l’ensemble des autres nations arctiques (dont le Canada, le Danemark, les États-Unis, la Finlande, l’Islande, la Norvège ou encore la Suède) se bouscule au portillon. L’Arctique reste donc, plus que jamais, une zone du monde à surveiller de près.

Recommandé pour vous

0 commentaires

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Recevez 8e étage dans votre boîte mail !

L'information que vous n'avez pas lue dans les autres médias ! 📬
S'INSCRIRE