Chine : Ouverture d’un parc d’attraction sur la sécurité incendie

 Cet été, la ville de Tianjin, dans le nord-est de la Chine, avait fait les gros titres des journaux du monde entier à la suite d’un accident industriel meurtrier. Trois mois après la catastrophe, un parc à thème sur la sécurité incendie, doté de vrais sapeurs-pompiers, vient d’y ouvrir ses portes.

(Capture d'écran  Tianjin TV)
(Capture d’écran  Tianjin TV)

En août dernier, la vile de Tianjin, dans le nord-est de la Chine, a été le théâtre de l’une de ces terribles catastrophes industrielles dont le pays n’est que trop coutumier. Néanmoins, celle du port industriel de Tianjin, engendrée par un conteneur rempli de produits explosifs ayant pris feu pour une raison inconnue, aura durablement marqué les esprits. Et pour cause, d’une part les deux explosions, particulièrement meurtrières, ont tout de même pu être observées de l’espace, et d’autre part les retombées toxiques continuent, aujourd’hui encore, de se faire ressentir.

C’est pourquoi trois mois après la catastrophe, les autorités locales ont décidé d’y ouvrir… un parc à thème situé en plein cœur d’une zone industrielle et intégralement dédié à la sécurité incendie, comme l’explique un récent article de la BBC. Son nom ? Le 119, en clin d’œil au numéro de téléphone réservé aux appels d’urgence dans le pays.

Son attraction principale : un labyrinthe, duquel il faut réussir à s’échapper en moins de trente secondes malgré une épaisse fumée orange. On y trouve aussi de vrais sapeurs-pompiers qui ont pour mission de sensibiliser le public aux démarches à suivre en cas d’incendie, comme l’explique un reportage diffusé il y a quelques jours sur la chaine locale Tianjin TV. « Dans le labyrinthe, vous êtes très nerveux, car il y a de la fumée, mais on vous apprend à vous couvrir la bouche et le nez. À l’avenir, si je suis confronté à une telle situation, je serai capable de m’en sortir sans problème », confie ainsi l’un des visiteurs au micro de Tianjin TV.

La visite du parc comprend également un point sur l’histoire des pompiers et des conseils pour donner l’alerte rapidement en cas d’urgence. Les visiteurs sont également invités à juger par eux-mêmes de la force physique nécessaire à un sapeur-pompier pour faire son métier en essayant de pointer une lance à incendie vers une cible de petite taille. Une tâche qui s’avère souvent plus difficile qu’elle n’en a l’air.

Le millier de pompiers qui avaient été dépêchés sur les lieux de la catastrophe sont depuis considérés comme de véritables héros par les plus de 15 millions d’habitants de Tianjin. Selon les derniers bilans, au moins 21 d’entre eux ont perdu la vie dans leur combat contre le feu et 70 sont toujours portés disparus, ce qui représente une part non négligeable des 173 morts causées par la catastrophe. Nul doute qu’au travers de cette initiative originale, les autorités chinoises, dont l’image de bonne gouvernance a été considérablement écornée à la suite d’une mauvaise communication de crise, espèrent réussir à regagner la confiance de la population en mettant à profit la bonne réputation des soldats du feu.

Recommandé pour vous

0 commentaires