Croatie : 130 000 personnes attendent de récupérer leurs économies perdues il y a 24 ans

 Environ 300 000 personnes, principalement Croates et Bosniaques, considéraient leurs économies comme perdues depuis la liquidation de la Ljubljanska Banka, une banque slovène qui a fermé ses portes à l’indépendance de la Slovénie en 1991.

Ljubljanska-banka

Cela faisait plus de 24 ans que les quelque 300 000 épargnants de la Ljubljanska Banka attendaient de savoir ce qu’il était advenu de leur argent. Placé avant que la banque ne soit liquidée au moment de l’indépendance de la Slovénie en 1991, il devrait bientôt leur être restitué, avec de substantiels intérêts. Le verdict de la Cour européenne des droits de l’homme, rendu en juillet 2014, a condamné la Slovénie à indemniser les épargnants à hauteur de 385 millions d’euros, une somme qui englobe l’argent placé à l’époque ainsi que 47,17% d’intérêt, explique le site d’information Balkan Insight.

Environ 130 millions d’euros plus les intérêts devraient être restitués aux seuls Croates. Dans les couloirs de l’agence de la Ljubljanska Banka, à Zagreb, la capitale du pays, les anciens épargnants, pour la plupart âgés, affluent depuis le 1er décembre. Mais même si la banque a annoncé commencer à recevoir les demandes de remboursement, tout reste très flou du côté des clients, ont expliqué beaucoup d’entre eux au site Balkan Insight. La plupart ont d’ailleurs découvert par hasard, en feuilletant le journal, qu’ils étaient éligibles au remboursement.

Malgré la condamnation par la Cour européenne des droits de l’homme en juillet 2014, des clients interrogés par Balkan Insight craignent que l’affaire ne dure encore longtemps. Beaucoup déplorent la mauvaise volonté de la banque, le manque d’information et plaignent les autres clients qui réaliseront trop tard qu’ils auraient pu être remboursés. « Rien n’a été expliqué, aucune annonce n’a été faite, ici ou sur la porte de la banque », a déclaré un homme au journal.

Recommandé pour vous

0 commentaires