Kim Jong-un envoie son girls band préféré se produire en Chine

 Le 12 décembre prochain, le Moranbong Band, un girls band dont les membres auraient été, paraît-il, choisis par Kim Jong-un en personne, sera en représentation à Pékin. C’est la toute première fois que des artistes sont autorisés à sortir des frontières du pays. Une décision qui relèverait avant tout d’une volonté diplomatique d’améliorer les relations avec le voisin chinois.

(Capture d'écran Youtube/ Lorenzo Franceschi-Bicchierai)
(Capture d’écran Youtube/ Lorenzo Franceschi-Bicchierai)

Du 12 au 14 décembre prochain, le Moranbong band, le girls band nord-coréen favori de Kim Jong-un, partagera la scène avec les Chœurs de l’armée nord-coréenne au centre national des arts d’interprétation de Pékin, comme le révèle un récent article de l’agence de presse nationale chinoise Xinhua.

Il s’agira de la première représentation à l’étranger du Moranbong Band, un groupe de pop nord-coréen entièrement composé de filles créé en 2012 à la demande du dirigeant actuel de la Corée du Nord Kim Jong-un, qui en aurait personnellement sélectionné les membres.

Le Moranbong band se démarque par ses « performances très énergiques » et son « style parfois presque occidental », enfin tout du moins selon les standards nord-coréens, commente ainsi la BBC dans un article.

Ses « tubes » incluent, entre autres, des chants de propagande nord-coréenne à l’instar de Nous pensons au leader suprême jour et nuit ou encore Mon pays est le meilleur !. Plus surprenant, le Moranbong Band est aussi connu pour ses reprises de chansons ou de thèmes musicaux occidentaux, comme par exemple celui du film Rocky.

En septembre dernier, les médias internationaux avaient fait état de la possible tombée en disgrâce du girls band auprès du leader suprême, voire même de leur disparition pure et simple. Cependant, comme souvent en matière d’informations émergeant de Corée du Nord, il ne s’agissait en fait que de rumeurs et ces craintes s’étaient finalement révélées sans fondement.

En réalité, la décision d’envoyer les artistes se produire en Chine a tout de l’effort diplomatique. Avant leur départ, les membres du girls band auraient été longuement briefés par des responsables du parti ainsi que par l’ambassadeur de Chine en Corée du Nord, ce qui souligne l’importance que Pyongyang accorde à l’évènement.

Comme l’explique la BBC, il s’agit du dernier indice en date attestant d’un réchauffement des relations entre les deux pays. Pour rappel, la Chine s’était temporairement distancée de son allié coréen après qu’en 2013 la Corée du Nord eu décidé, faisant ainsi fit des mises en garde des États-Unis, de la Chine et de l’ONU, de procéder à un troisième essai nucléaire souterrain.

Recommandé pour vous

3 commentaires

  1. Pingback: Chine : Les concerts du girls band de Kim Jong-un annulé à cause de paroles anti-USA | 8e étage

  2. Ravaillac 4 années ago

    Intéressant mais bon sang, relisez-vous, l’article est bourré de fautes d’orthographe ! Vous n’allez pas faire comme Libé ?

    Répondre Like Dislike
    1. Maxime Lelong
      Maxime Lelong 4 années ago

      Bonjour Ravaillac,

      Tous nos articles sont relus par trois correcteurs différents. Cela n’empêche malheureusement pas certaines coquilles de passer à travers les mailles du filet, surtout en fin de semaine. Après avoir lu votre commentaire, j’ai corrigé deux erreurs (“voir(e)” et “membres brifé(e)s”). Merci de nous avoir prévenus.

      Répondre Like Dislike