Rome : De somptueux appartements loués pour une poignée d’euros

 Un audit des différentes propriétés de la capitale italienne révèle que la ville a loué pendant de nombreuses années à de riches Romains des appartements de standing, avec vue sur des sites historiques, à des prix très inférieurs à ceux du marché.

(Photo Flickr/ Benson Kua)
 Le Forum romain. (Photo Flickr/ Benson Kua)

Louer un appartement avec vue sur le Forum Romain pour moins de 25 euros par mois, c’est possible ? Il semblerait bien que ça l’ait été pour certains Romains privilégiés, vraisemblablement dans les bonnes grâce de la capitale, comme l’explique un récent article paru dans les pages du Guardian.

Un audit approfondi des propriétés situées dans le voisinage du centre historique de la capitale italienne révèle que 574 appartements appartenant à la ville ont été loués pendant des années à des prix inférieurs à ceux du marché, voire pour quelques euros seulement, à de riches Romains. Selon les informations du Guardian, la liste inclue par exemple un appartement à proximité du Vatican dont le loyer était jusqu’alors fixé à 10,29 euros par mois, ou encore un autre avec vue sur le Colisée de Rome en location pour 25,64 euros par mois.

De son côté, La Repubblica explique que les locataires de ces appartements, majoritairement des membres de la classe moyenne, n’étaient en aucun cas éligibles à un logement social. Et cela faisait des années qu’ils payaient ces sommes dérisoires à la ville qui n’y a jamais vu le moindre problème.

Bien heureusement, il semblerait que cette période d’abus touche à sa fin, la capitale italienne ayant été sommée de mettre immédiatement un terme à toute cette mauvaise gestion. L’ordre vient directement du nouveau « Commissaire préfectoral », Francesco Paolo Tronca, 63 ans, qui depuis qu’il a repris les rênes de la ville n’a de cesse de découvrir des exemples de négligence du même genre. En réaction, la ville a annoncé dans un communiqué que les loyers allaient être ajustés aux taux du marché et que les contrats de location des Romains qui se seraient livrés à de la sous-location seraient purement et simplement annulés.

En novembre dernier, Tronca, « super préfet » en charge des affaires générales dans la capitale italienne, a remplacé au pied levé Ignazio Marino, l’ancien maire de Rome démissionnaire et discrédité par de multiples affaires. De toute évidence, sa situation d’intérimaire (NDLR, il quittera sa fonction dès juin prochain, à la suite de la tenue des élections municipales) ne l’empêche aucunement de faire du bon travail.

Recommandé pour vous

0 commentaires