Émirats arabes unis : Création d’un ministère du Bonheur

 Les Émirats arabes unis ont annoncé lundi sur Twitter, par l’intermédiaire de leur Premier ministre, la création d’un ministère du Bonheur. Sa mission ? « Unifier et déterminer la conduite des politiques gouvernementales afin de créer du bien-être social et du bonheur ». Un ministère de la Tolérance, « une valeur fondamentale dans la société émiratie », devrait également voir le jour.

A Dubaï, sur un panneau publicitaire une photo de l'émir Mohammed bin Rashid Al Maktoum. (Photo Flickr/ A.Davey)
A Dubaï, sur un panneau publicitaire une photo de l’émir Mohamed Ben Rachid Al-Maktoum.
(Photo Flickr/ A.Davey)

Plus grandes îles artificielles de la planète, plus haut gratte-ciel du monde ou encore plus grande station de ski couverte jamais imaginée, les Émiratis se sont forgées une réputation de recordmens en multipliant les projets pharaoniques.

Pourtant, il semblerait que l’argent ne fasse pas le bonheur aux Émirats arabes unis, n’en déplaise au World Happiness Report selon lequel le pays arrive en 20e position du palmarès mondial du bonheur. Pour remédier à cela, le Premier ministre Cheikh Mohamed Ben Rachid Al-Maktoum a annoncé ce lundi sur Twitter la création de deux nouveaux ministères, celui du Bonheur et celui de la Tolérance, dans le cadre d’une restructuration du gouvernement fédéral, comme le rapporte un article de la BBC.

Une nouvelle qui a de quoi faire tiquer les défenseurs des droits de l’homme, les Émirats arabes unis n’étant pas particulièrement connus pour leur humanisme, comme le dénonçait encore récemment ce rapport d’Humans Rights Watch. Pour l’heure, nous ne disposons pas de plus d’informations quant à la manière dont les nouveaux ministères devront s’acquitter de leurs missions.

Une chose est sûre, un vent de réforme semble souffler ces derniers temps au niveau gouvernemental. Une volonté d’améliorer l’image écornée des Émirats arabes unis à l’international ? Toujours est-il que la semaine dernière déjà, le Premier ministre annonçait la création d’un Conseil national de la jeunesse dans le pays. Ce « groupe d’élite de jeunes hommes et jeunes femmes », avec à sa tête une jeune ministre de 22 ans, aura pour mandat de conseiller le gouvernement sur les questions en rapport avec la jeunesse.

Lundi, lors du dernier Sommet mondial du Gouvernement, outre la création des deux nouveaux ministères, le Cheikh Mohamed Ben Rachid Al-Maktoum a également annoncé que plusieurs ministères seront fusionnés dans un souci d’efficacité. La plupart des services gouvernementaux devraient par ailleurs bientôt être externalisés :

Les gouvernements se doivent d’être flexibles. Nous n’avons pas besoin de plus de ministères, mais de plus de ministres capables de faire face au changement. Nous voulons un gouvernement jeune et flexible qui sera capable de satisfaire les attentes de notre jeunesse et faire des ambitions de nos citoyens une réalité.

Créés en 1971, les Émirats arabes unis sont le seul état fédéral du Moyen-Orient. Le pays se compose de sept émirats (Abou Dhabi où se situe la capitale fédérale, Ajman, Charjah, Dubaï, Fujaïrah, Ras el Khaïmah et Oumm al Qaïwaïn) situés entre le golfe Persique et le golfe d’Oman. Ces derniers tirent l’essentiel de leur richesse du pétrole, dont ils sont parmi les premiers producteurs et exportateurs au monde.

Pourtant, dans ce pays où les voitures de luxe sont extrêmement banales et la polygamie toujours tolérée, les droits de l’homme et la liberté d’expression ne sont toujours pas suffisamment respectés, à en croire des ONG comme Amnesty International ou Human Rights Watch. Des accusations qu’a toujours rejetées le pouvoir en place.

Recommandé pour vous

0 commentaires