Suède : Pour la première fois, certaines femmes gagnent plus que les hommes

Selon un nouveau rapport, pour la première fois les cadres et les politiciennes suédoises qui travaillent pour les administrations locales gagnent plus que leurs homologues masculins.

Karin Wanngard, maire de la capitale Stockholm, gagne 13 300 euros par mois. (photo flickr/newsoresund)
Karin Wanngard, maire de la capitale Stockholm, gagne 13 300 euros par mois. (photo flickr/newsoresund)

La victoire a beau ne concerner qu’une petite partie des travailleuses suédoises – les femmes hauts fonctionnaires employées dans les administrations locales –, elle représente un symbole fort. Pour la première fois, à poste équivalent, des femmes gagnent plus que leurs homologues masculins dans le pays. Avec 58 925 couronnes suédoises par mois (environ 6280 euros), le salaire mensuel moyen des plus hauts revenus féminins au sein des administrations locales suédoises est désormais supérieur d’une centaine d’euros à celui des hommes occupant le même poste, vient de révéler le magazine suédois Dagens Samhälle.

Une situation que Staffan Isling, président de l’organisation suédoise pour la direction du personnel municipal, explique par l’âge plus avancé des femmes récemment recrutées par les mairies du pays. Un argument que contredit sa collègue Anna Elias, membre de la même organisation : « Je pense que cela montre surtout que les femmes cadres négocient mieux leur salaire qu’auparavant. »

La maire de Stockholm, Karin Wanngard, rémunérée 13 300 euros par mois, a déclaré au magazine suédois que son salaire était basé sur une règle indexant la rémunération du maire de la capitale à hauteur de 80% de celle d’un ministre. Elle en a d’ailleurs profité pour défendre ardemment sa haute rémunération :

Je dirige la capitale de la nation et je suis responsable d’un budget de 43 milliards de couronnes

Le salaire moyen du reste de la population féminine du pays reste inférieur de 7% à celui des hommes à poste similaire, et ce depuis le milieu des années 1990. L’année dernière, le gouvernement a envisagé de faire passer une loi sanctionnant les entreprises du pays dont le conseil d’administration ne serait pas composé d’au moins 40% de femmes. Une proposition restée, pour l’heure, sans suite. En Suède, les trois quarts des membres des conseils d’administration des entreprises cotées en bourse ainsi que 77% des professeurs dans l’enseignement supérieur sont des hommes.

Recommandé pour vous

1 commentaires

  1. millicent66 3 années ago


    Le cannabis est l’autre grand gagnant du 8 novembre aux États-Unis. 20 ans après la légalisation de l’herbe médicale, 56% des Californiens ont dit oui à la marijuana récréative par référendum, en même temps qu’ils choisissaient leur futur président. ”
    I disagree. Read
    http://owni.fr/2010/10/23/la-suede-un-refuge-a-toute-epreuve-pour-wikileaks/ Millicent

    Répondre Like Dislike