La légalisation du cannabis aux États-Unis ruine les cartels mexicains

 Effet positif de la légalisation du cannabis à usage médical, et parfois récréatif, dans de nombreux États des États-Unis : les patrouilles frontalières américaines ont réalisé à proximité de la frontière mexicaine 9% de saisies de cannabis en moins en 2015 qu’en 2014.

(Photo Flickr/ Coast Guard News)
(Photo Flickr/ Coast Guard News)

Les poches des barons de la drogue mexicains se seraient un peu moins remplies l’année dernière qu’il y a deux ans. Enfin du moins, celles de ceux qui fournissaient jusque-là en cannabis des citoyens américains, comme nous l’apprend un récent article paru dans le San Francisco Chronicle.

Le média américain justifie son propos en mettant en avant l’évolution des chiffres de saisies de cannabis par les patrouilles frontalières américaines à proximité du Mexique. Ces dernières sont passées de 13 611 en 2014 à 12 535 en 2015, soit une baisse de près 9%. Une répercussion se serait également fait sentir au niveau des prix, comme l’expliquait déjà un cultivateur mexicain à la radio américaine NPR, en décembre 2014 :

Il y a deux ou trois ans, un kilogramme de cannabis valait entre 60 et 90 dollars américains. De nos jours, ils ne payent plus que 30 ou 40 dollars le kilo.

À en croire la Drug Enforcement Administration – le service de police fédéral américain chargé de la mise en application de la loi sur les stupéfiants et de la lutte contre leur trafic – les cartels auraient désormais beaucoup de mal à se procurer du cannabis d’une qualité similaire à celui vendu légalement aux États-Unis. « Nous pensons que la qualité du cannabis produit au Mexique et dans les Caraïbes est actuellement inférieure à celle [du cannabis] produit localement aux États-Unis et au Canada », déclarait ainsi l’agence dès 2015.

Le Washington Post précise cependant que la légalisation du cannabis à usage récréatif (au Colorado, en Oregon et dans l’État de Washington pour le moment) a probablement eu un moindre impact en la matière que celle, plus ancienne et dans des proportions plus importantes, du cannabis à usage médical dans 18 États américains.

Cependant, comme le fait remarquer The Independent , le fait que les cartels apparaissent actuellement en perte de vitesse dans le commerce du cannabis ne veut pas forcément dire qu’ils sont en difficulté. En effet, il se pourrait que cette baisse des bénéfices ne soit que le signe annonciateur d’un changement de stratégie et d’un repositionnement sur d’autres créneaux, par exemple le commerce de la cocaïne ou de l’héroïne — qui atteint actuellement son pic de popularité sur le sol américain.

Recommandé pour vous

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Testez 8e étage gratuitement pendant 1 mois !

Des grands reportages exclusifs en toute indépendance 🌍
ESSAI GRATUIT