Un collège norvégien remplace ses chaises par des ballons d’exercice

 Le directeur d’un collège norvégien a décidé de remplacer les chaises de ses élèves par des ballons d’exercice (sorte de grosses balles en caoutchouc généralement utilisées dans le cadre d’une activité sportive ou de rééducation) dans une partie des salles de classe son établissement. Selon lui, cela participerait à tonifier les muscles des élèves, le tout sans avoir aucune conséquence néfaste sur leurs études.

(Capture d'écran  aftenposten.no)
(Capture d’écran  aftenposten.no)

Curieux, Dag Voigt, le directeur d’établissement du collège de Bjerkreim, à Rogaland, dans le sud-ouest de la Norvège, a décidé en 2005 de se prêter à une expérience proposée par un physiothérapeute en remplaçant les austères chaises d’école par des ballons d’exercice dans deux de ses classes. Une initiative qui aurait tout de suite fait le bonheur de ses élèves, à en croire un court film documentaire revenant sur l’expérience récemment publié sur le site du quotidien norvégien Aftenposten.

Intitulé « Ball versus Chair », le film revient sur l’impact positif de ces ballons d’exercice sur la santé des jeunes norvégiens de Rogaland. Ces derniers auraient désormais des muscles dorsaux tonifiés, sans que l’expérience ne les ait pénalisés dans leurs études. Des bénéfices en matière de santé qui seraient directement liés à la possibilité d’adopter une assise moins statique que sur une chaise d’école classique, comme l’explique Tore Jakobsen, le physiothérapeute à l’origine de l’idée :

Au quotidien, il est difficile de laisser plus de liberté de mouvement aux enfants à l’école — c’est l’idée de base. Plus ils peuvent se mouvoir pendant la journée, mieux c’est, mais rien de cela n’a été prouvé scientifiquement.

Onze ans plus tard, la totalité des classes accueillant des élèves âgés de 10 à 13 ans de l’établissement en est équipée. Côté finances enfin, les ballons d’exercice n’auraient pas coûté plus cher que les traditionnelles chaises d’école, explique Dag Voigt.

Recommandé pour vous

0 commentaires