Barcelone se déclare « ville amie » des vegans et des végétariens

 Mardi, la ville espagnole de Barcelone s’est officiellement déclarée « ville veggie-friendly ». Une annonce qui devrait être suivie de mesures concrètes, comme la mise à disposition d’un guide de la ville spécialement pensé pour les végétariens, ou des campagnes pour encourager les habitants à consommer autre chose que de la viande au moins un jour par semaine.

(photo flickr/Nancy Regan)
(photo flickr/Nancy Regan)

Simple opération de com’ ou vraie volonté politique ? Barcelone, en Espagne — pays connu pour son amour de la viande et de la charcuterie —, s’est déclarée ce mardi « ville veggie-friendly » (à comprendre « ville amie » des adeptes du véganisme et du végétarisme) suite à l’adoption d’une proposition par le conseil municipal, comme l’explique The Local.

À l’origine de cette idée, une coalition de partis de gauche composée de Barcelona en Comú, la Gauche républicaine de Catalogne, le Parti socialiste ouvrier espagnol, Convergence et Union (CiU) et enfin Candidature d’unité populaire (CUP). De leur côté, les partis de droite et du centre, parmi lesquels le Parti populaire (PP) et Ciudadanos, se sont abstenus, permettant ainsi à la proposition d’être votée.

L’adoption de ce titre de « ville veggie-friendly » devrait être suivie d’un certain nombre de mesures concrètes pour améliorer l’expérience des adeptes du véganisme et du végétarisme séjournant à Barcelone. Ainsi, la mairie a par exemple déclaré qu’elle mettra très bientôt à disposition des touristes un guide des restaurants et des commerces de la ville spécialement pensé pour les végétariens. Autre nouveauté, la création d’un « BCNvegPoint », un espace d’information réservé aux végétariens et vegans de la ville, ainsi qu’à leurs commerces.

Barcelone s’engage également à inciter ses citoyens à adopter le « lundi sans viande ». Cette campagne lancée en 2009 par Paul McCartney et ses deux filles, Mary et Stella, invite les carnivores à faire une croix sur la viande un jour par semaine afin de les sensibiliser à l’impact environnemental d’une consommation excessive de viande.

Recommandé pour vous

0 commentaires