Après les Émirats Arabes Unis, l’Inde crée son ministère du Bonheur

 Annoncé depuis plusieurs mois par le gouvernement, le tout premier ministère du Bonheur indien va entrer en activité, dans l’État de Madhya Pradesh, au cours des prochains jours. Il aura pour mission de « mettre un sourire sur tous les visages », selon les mots de son ministre en chef, Shivraj Singh Chouhan.

(photo flickr/Joel Dousset)
(Photo Flickr/ Joel Dousset)

En février dernier, nous vous annoncions la création d’un ministère du Bonheur aux Émirats arabes unis, aujourd’hui c’est au tour de l’Inde de se lancer à la recherche du bien-être. Classée au 118e rang mondial du World Happiness Report, et ce malgré la création d’un ministère du Yoga en 2014, l’Inde a décidé de prendre de nouvelles mesures afin de lutter contre les conséquences de la pauvreté.

Dans un premier temps, ce ministère du Bonheur, qui doit regrouper près de 70 programmes sociaux, allant du yoga aux pèlerinages ou encore à la spiritualité, ne concernera cependant que la région de Madhya Pradesh, au centre du pays. Considérée comme un des lieux les plus pauvres de l’Inde, cette région possède les taux de viol et de mortalité infantile les plus élevés du pays. La région, dirigée par le ministre Chouhan, doit également faire face à un taux de suicide record chez les jeunes, 667 étudiants se sont donné la mort en 2014. Le choix du Madhya Pradesh est donc loin d’être anodin.

« L’État sera responsable du bonheur et de la tolérance de ses citoyens et les conseillera afin qu’ils soient toujours heureux », déclarait le ministre affirmant également vouloir diriger lui-même ce nouveau cabinet, comme le rapporte le Telegraph. L’Inde semble donc bien décidée à trouver une solution aux maux qui rongent sa population, notamment causés par l’extrême pauvreté qui sévit dans le pays. Alors que les droits de l’homme sont encore souvent bafoués dans le pays, à l’instar des Émirats arabes unis que nous évoquions plus tôt, la région de Madhya Pradesh a aussi décidé de prendre des mesures contre la discrimination féminine. Le programme « Girl child » qui vise à gratifier les familles qui envoient leur fille à l’école sera désormais sous la direction du ministère du Bonheur.

En marge de l’annonce de la création de cette institution, une nouvelle surprenante a également été dévoilée par les autorités locales. Le Madhya Pradesh, qui compte un peu plus de 70 millions d’habitants, a décidé de ne plus baser l’étude de sa santé économique sur le PIB ou l’IDH, mais sur le Happy Planet Index (HPI). Cet indicateur économique qui a vu le jour au Bhoutan dans les années 70 prend en compte l’empreinte économique, l’espérance de vie, mais surtout le bien-être des populations. Pour le ministre, philosophe de formation, on ne fait pas naître le bonheur chez quelqu’un en lui faisant amasser des richesses ou en le poussant à la réussite professionnelle, mais « en insufflant de la positivité dans sa vie », rapporte le Telegraph. Des propos étonnants, mais réjouissants de la part d’un ministre de cette future 3e puissance économique mondiale.

Recommandé pour vous

1 commentaires

  1. quotes avenue 3 années ago

    Nice post
    Quotes Villa

    Répondre Like Dislike